29.8.05

The Unicorns - Jellybones

The Unicorns - Jellybones (Quick Time)

1999. Pavement splite et nous on chiâle. On pense un temps que la fête est finie, que plus personne ne viendra mettre une bande-son sur nos journées de glande les plus étudiantes, qu'il va falloir quitter la fac, trouver un emploi dans le tertiaire, ouvrir un Plan Epargne Logement et se pendre.
Et puis un jour, alors qu'on s'apprêtait à acheter un teckel, The Unicorns débarque et, d'entrée, devient le groupe le plus cool du monde. Et de loin. A tel point d'ailleurs que le batteur s'appelle J'aime Tambeur. Trop bien.
The Unicorns c'est un son lo-fi, des synthés sans queue ni tête, des idées dans tous les sens et des mélodies joyeusement bancales. Le tout signé chez Alien 8, un label de gros mabouls (Les George Leningrad, Lesbians on ecstasy...).
2004. The Unicorns splite et nous on chiâle. Mais on se console en regardant ce clip de Jellybones, parce que le rose c'est cool et que les masques aussi c'est cool.
Et je crois que la maman du chanteur est une amie d'enfance de Céline Dion.
Des informations douteuses et approximatives, c'est aussi ça la supérette.

2 commentaires:

caissier a dit…

bon billet gamin; continuer comme ça

Anonyme a dit…

les unicorns ont splitte mais pour former un autre groupe du nom de the islands, qui s'annonce tout aussi excitant !

Un morceau est dispo sur Sais the gramophone...