31.8.05

Annie - Heartbeat

Annie - Heartbeat (quick time)

Jolie pop... Non je les vois arriver avec les gazelles, et les asics, mais ils n'y sont pas du tout. Là c'est de la pop, de la vraie pop-music pour bondir sur un lit, digitale, bien machée, pleine de clichées à rayures comme dans une pub de chewing-gum. "Anniemal"! Plus pop pour un titre d'album tu prends ta retraite. Je vous recommande la bio officielle sur son site, un modèle en son genre. Bourrée de formidables anecdotes. Jugez plutôt: Annie qui a vécu à Bergen(cité abritant des Kings Of Convenience, Sondre Lerche, Royksopp, ok?) jouait dans un rock band du nom de Suitcase plutôt indie, mais le groupe splita. Pourquoi? Parce que les autres membres avaient décidé de faire du Trip Hop. Annie détestait le trip hop. N'est-ce pas fantastique? To be continued...
Il faut compter dès maintenant avec Annie, Richard X aux commandes, du beau monde aux remixes (et réussis), une promo ok, des jolis clips. Je me prononce: j'aime.

30.8.05

David Banner - Ain't Got Nothing

David Banner f/Magic & Lil Boosie - Ain't Got Nothing (real video)

Je me serais fait un plaisir de vous soumettre Play le hot dernier clip de David Banner mais le son est aussi faiblard et mauvais qu'une vieille vidéo vhs de LL Cool J. On va se contenter du très bon mais moins sexy Ain't Got Nothing qui confirme la grande forme de l'autheur de l'hymne thug de 2003 Like A Pimp. Le rappeur-producteur ambassadeur du Mississippi revient en compagnie de tous ses potes en 2005 avec l'album "Certified". Du gros. Gare à la spank.

29.8.05

The Unicorns - Jellybones

The Unicorns - Jellybones (Quick Time)

1999. Pavement splite et nous on chiâle. On pense un temps que la fête est finie, que plus personne ne viendra mettre une bande-son sur nos journées de glande les plus étudiantes, qu'il va falloir quitter la fac, trouver un emploi dans le tertiaire, ouvrir un Plan Epargne Logement et se pendre.
Et puis un jour, alors qu'on s'apprêtait à acheter un teckel, The Unicorns débarque et, d'entrée, devient le groupe le plus cool du monde. Et de loin. A tel point d'ailleurs que le batteur s'appelle J'aime Tambeur. Trop bien.
The Unicorns c'est un son lo-fi, des synthés sans queue ni tête, des idées dans tous les sens et des mélodies joyeusement bancales. Le tout signé chez Alien 8, un label de gros mabouls (Les George Leningrad, Lesbians on ecstasy...).
2004. The Unicorns splite et nous on chiâle. Mais on se console en regardant ce clip de Jellybones, parce que le rose c'est cool et que les masques aussi c'est cool.
Et je crois que la maman du chanteur est une amie d'enfance de Céline Dion.
Des informations douteuses et approximatives, c'est aussi ça la supérette.

28.8.05

Electric 6 - Gay Bar

Electric 6 - Gay Bar (real player)

"I've got something to put in you
At the gay bar gay bar gay bar".
Oui, on se devait d'avoir aussi Electric 6 dans nos rayons. On l'a tous compris, le revival rock ça n'est pas New York, c'est Detroit plus que jamais. Vous êtes à la maison blanche. L'ambiance y est folle, et très sportive. Pour les fans des superstars de Detroit sachez qu'ils sont prochainement en concert en Nouvelle-Zélande et qu'ils ne s'essoufflent pas, ils ressuscitent même les anciennes gloires de la pop pour trinquer avec des caniches sur Radio Ga Ga. Finesse.
J'essaie juste de faire mon travail.

Chromeo - Needy Girl

Chromeo - Needy Girl (Real Video)

Pour le coup, Les Inrocks avaient eu le mot juste : « Daft Punk qui aurait composé Discovery en regardant Magnum ou Starsky & Hutch plutôt qu’Albator ». Chromeo, un juif et un arabe et la bande-son idéale des soirées moites de 2004. Là où le beat lascif de Rick James se mélait à la sueur de l'effort.

Pour Needy Girl, les Chromeo avaient sorti la totale panoplie rétro dans un clip beau, ironique, ironiquement beau. Une occasion en or pour se payer une anthologie de l'imagerie funk 80's.

Miss Kittin - Professional Distortion

Miss Kittin - Professional Distortion (Real Video)

“I have to write, I have to shout, I have to play records all night”. Précédant la sortie de l'album "I COM" en 2004, Caroline Herve aka Miss Kittin toute vêtue de cuir nous contait dans Professional Distortion non sans ironie la dure réalité de la nuit lorsque l'on est une DJ star. Télescopage de beats saturés, bass-line à peine distortionnée et blips kittiniens (?). A l'image une retranscription d'hallucinations nocturnes: la routine démente est à l'écran irrationnelle, mécanique et sans chronologie.

26.8.05

Wiley - Wot Do You Call It?

Wiley - Wot Do You Call It? (Real Video)
2 step, speed uk garage, grime, bashment, urban, comment tu appelles ça? On s'y perdrait presque. Non. Wiley a évolué depuis le début des années 2000 entre ces quelques genres tous issus finalement de la même famille ayant pour but ultime: faire danser (mais violemment). Du hip-hop de club en somme au même titre que le crunk de l'autre côté de l'Atlantique. Wiley l'esquimau incarne avec Dizzee Rascal une jeune génération de producteurs talentueux mélangeant de nombreuses influences. Leur son est aujourd'hui bien identifiable: des rythmes sacadés et breakés qui laissent beaucoup d'espaces (pas très loin de la jungle) à des énormes basses, on oublie les samples on n'utilise que les machines.

25.8.05

Nine Black Alps - Unsatisfied

Nine Black Alps - Unsatisfied (Real Video)

Maintenant le deuxième effet Kiss Cool (ou Vines, vous suivez bordel ! ?). Effectivement ce groupe possède un très bon single et un ramassi de morceaux franchement dispensables. Alors ma question est la suivante, pourquoi sortir un album aussi tôt ? Pourquoi ne pas tenter une crédibilité à la Bloc Party en sortant des EP ou maxis excitants (avant de se vautrer en beauté... mais en vendant !) ? Est ce que ce clip est regardable plus d'une fois ? L'avez vous regardé ?
Toutes ces questions sur le sens de la vie et sur la bouche du chanteur de Nine Black Alps, bientôt débattues sur un forum audacieux au doux nom de "La Cuve". Pourquoi pas...

Nine Black Alps - Not Everyone

Nine Black Alps - Not Everyone (Real Video)

Laissez moi vous conter l'effet "The Vines", plus souvent appelé le double effet Kiss Cool tendance oublié dans la poche du jean, passé trois fois à la machine et périmé depuis quelque temps. C'est à dire : "mmmmm c'est bon ca pique" puis assez vite "oups c'est de la merde".
Sans m'être trop penché sur la question, je tente d'affirmer que Nine Black Alps, groupe de branleurs propres sur eux de Manchester, sont aux Kiss Cool périmés ce que les Vines sont au Rock. Jugez plutôt, leur premier single, mixture intéressante (mais grillée) entre les meilleurs morceaux des Vines (soit environ 3 ou 4 sur 2 albums) et Sonic Youth. Il faut bien une référence recente pour les jeunes et une référence en béton pour les autres. Donc, on est d'accord, refrain accrocheur pour déambuler livide bière à la main et son noisy soft pour se démarquer. Ca c'est le premier effet. La suite, à la prochaine vidéo.

Hushpuppies - Hushpuppies

Hushpuppies - Hushpuppies (Quick Time)

Au sujet du rock à guitares de notre temps, l'ordonnance du Dr Gonzo est sans appel: "un regard vers la France nous oblige à retourner de l'autre côté de la manche nous extasier sur [des] groupes éphémères".
Or voilà donc Hushpuppies, groupe de rock à guitare français de son état. En ces temps de revival à outrance, on pourrait vaguement espérer que ces cinq jeunes gens trop bien sapés nous réactivent les fantômes de Métal Urbain ou d'Asphalt Jungle mais en fait non car, anticipant les conseils du Dr G., ils ont préféré écouter les Who et opter pour un son garage à la mod(e).
Tant pis. Ou tant mieux. On s'en fout. Les Hushpuppies ont des gueules et des refrains à faire se pâmer les minettes et chanter les bourrins. Leur clip, tout en clichés, est quoi qu'il en soit très drôle, et ici c'est tout ce qui nous intéresse.
Signé chez Diamondtraxx (ce qui n'étonne plus personne depuis que même Warp a laissé sa porte ouverte aux guitares), le groupe a tourné un peu partout cet été, on les retrouvera en fin de semaine à Rock en Seine.
Profitez donc de ce produit estampillé "Nos reflets de France ont du talent" au rayon farces et attrapes.

dDamage - Pressure

dDamage - Pressure (Quick time)
Oeuvre des 2 frères Hanak, best-sellers de chez Planet-Mu en France : Jean-Baptiste and Frederic de Paris qui prennent un malin plaisir à passer leur musique à la ponçeuse et à la scie-sauteuse (à moins qu'ils ne s'en prennent aussi à leurs machines). Pressure également le nom du dernier ep en date (2005) prolongeant l'album Radio Ape a été réalisé par Ra, responsable de l'imagerie dDamage, dirons-nous. Véritable bombe à fragmentation, la sciure du son de "Pressure" vous chatouille les joues puis finit par vous gicler à la gueule. Attention ça peut égratigner.

24.8.05

Daft Punk - Technologic

Daft Punk - Technologic (Real player)

Voilà, Daft Punk, parce que dans votre superette, même au mois d'août, il y a de tout. Daft Punk, pour faire rager ce crevard de Dr KS qui se ridiculise dans son journal intime en vomissant son mépris de Discovery. Ne lui parlons même pas de Human After All. Quel raccoleur. Pauvre amateur. Daft Punk, Technologic, comme un cahier de vacances passeport pour ne pas perdre les acquis de 2005. Daft Punk, puisque le troisième single à paraître sera le premier track éponyme. Ce qui nous fera un nouveau maxi avec des remixes, comme une bouffée d'air. Gageons qu'un nouveau clip verra aussi le jour pour couronner le tout. C'est aussi ça superette : tu aurais tort de signer le chèque si t'as pas le fric en caisse.

The National - Abel

The National - Abel (Real Player)
Une rumeur a longtemps couru les travées rock pour désigner The National comme un grand groupe en devenir. Mais d'album en album, la vraie reconnaissance ne venait pas. C'est finalement avec la sortie d'Alligator cette année que les choses sont rentrées dans l'ordre.

Fait intéressant : The National est souvent affublé du dénominatif "pop adulte", qui veut tout et rien dire. Mais qui, en tout cas, démarque le groupe de tous les autres groupes en "The", qui comme chacun le sait font de la "pop adolescente". Ils y ont vraiment échappé belle les New-Yorkais.

Dédouanés, donc, du fait d'être beaux gosses, ils s'en donnent à coeur joie dans ce clip pour trentenaires mal rasés.

23.8.05

Animal Collective - Who Could Win A Rabbit

Animal Collective - Who Could Win A Rabbit (YouTube)

La musique des Animal Collective n'a ni queue ni tête. Alors que leur vidéo, si. En la personne d'un lapin, aussi blanc que la poudre qui encombre ses narines.

Une tortue l'accompagne dans une folle course à travers bois. Si le lapin s'en prend violemment à la tortue dans la forêt, l'honneur est sauf puisqu'à la fin, la tortue l'emporte. Du Jean de la Fontaine sous acide, donc.

A noter que la tortue fait vachement bien du BMX et qu'à la fin, elle mange le lapin. Mais ça, on s'en serait douté : c'est pas très collectif les animaux.

Okkervil River - For Real

Okkervil River - For Real (Quick time)

"Some nights, I thirst for real blood / For real knives / For real cries". Pour accompagner le cri de douleur d'Okkervil River, un clip d'une noirceur exemplaire.

Une voiture dans la nuit, un petit garçon qui a peur dans son lit, une petite fille qui dort dans la forêt près d'un couteau, un monstre aux yeux tristes. Tout est là. Black is black.

22.8.05

Missy Elliott & Ciara & Fatman Scoop - Lose Control/On & On

Missy Elliott-Lose Control/On & On (Real Video Stream)

Tu cuves ton dimanche affalé sur ton canapé, rongé par les chips et la bière, lorsque débarque ce combo ovni sur ta télé bloquée sur MTV. Frisson acide, flashback avec un grand E, Timbaland a samplé le classique "Clear" de Cybotron ! Alors il s'est dit, je vais ramener Ciara parce que le crunk'n b se marie surement bien avec le retraité Fatman Scoop... Non ? D'accord pour ce dernier, mais le titre est brillant. Puis arrive, ce qui doit arriver, soit l'unique prod des Netpunes sur l'album, l'énorme "On & On", une instru à faire exploser les boomers fragiles de ton écran plasma. Tant pis pour les voisins, ils ont mérité d'écouter une des plus belles réussites de cette année. Et Missy Elliott dans cette double déflagration ? Fidèle à elle-même, sexy, hallucinée et funky.

Le futur est dans ta superette préférée, passe à la caisse te faire offrir le Multivit' par Missy.

Fatboy Slim vs Russ Meyer - Slash Dot Com

Fatboy Slim vs Russ Meyer - Slash Dot Com (quick time)

Pour la première fois sur ce blog, faisons une infidélité aux clips officiels. Trompons les vidéos traditionnelles avec des filles à gros seins. Et pour ce faire, un clip garanti 100 % Internet, trouvé sur Foxylounge.

Voici donc un improbable mash-up mixant le big beat de Fatboy Slim et les big boobs de Russ Meyer. Les 2 Many DJ's n'ont plus qu'à aller se rhabiller. Les filles, non.

21.8.05

The Rakes - Work Work Work (Pub, Club, Sleep)

The Rakes - Work Work Work (Pub, Club, Sleep) (Win)

The Rakes s'habillent comme les Franz Ferdinand, partagent leur producteur (Paul Epworth, qu'on ne présente déjà plus) avec Bloc Party. et The Futureheads, ne se prennent pas plus au sérieux que les petits malins d'Art Brut et signent, avec Capture/Release, un premier album où se téléscopent The Streets et les Buzzcocks.
Mouais. Si le groupe ne brille pas par son originalité donc, les titres de ce premier lp devraient leur assurer le trône de meilleur groupe de rock du monde pour au moins trois jours, et serviront de bande-son idéale aux présentations du match en retard de la ligue 1 sur canal +.
En témoigne ce Work Work Work (Pub, Club, Sleep) au rythme discoïde sur lequel The Rakes semble vouloir nous crier: "On a écouté tous les albums des Clash!".
Vus aux Trans puis en première partie de... Bloc Party. Les quatre joyeux drilles de The Rakes seront de retour en France à l'occasion du festival des Inrocks.

The Weakerthans - The Reasons

The Weakerthans - The Reasons (Quick time)

Dans la série "le clip est très bien, la chanson un peu moins, quoique", voici une variation sur les comédies musicales américaines signé The Weakerthans. Musicalement, c'est power-pop on Radio Campus. Et parfois, ça fait pas de mal.

L'avocat et le curé dansent avec le condamné. La chaise électrique, c'est bon quand c'est en chanson. Allez George W, branche le courant.

M83 - America

M83 - America (real player)

Comme pour symboliser le succès que remporte outre-atlantique M83 qui accumule les dates de tournée, plutôt rare pour les français. America est extrait du second album Dead Cities, Red Seas & Lost Ghosts sur le label parisien Gooom. En janvier 2005 est paru Before The Down Heals Us le troisième opus. Un album complètement à part dans le paysage musical de 2005 qui a achevé de confirmer le talent de d’Anthony Gonzales. On aime ou on aime pas. Ici on adore.

20.8.05

Roots Manuva - Witness (1 Hope)

"Movements (live)" sur la triple compilation de ninja tune parue en 2000 pour fêter les 10 ans du label. On redécouvrait un timbre énorme à la frontière du ragga entrevue sur l'album de Scruff et sur d'autres collaborations. On prenait une grosse claque à l'époque et on misait tout sur lui quant au devenir de la scène hip hop anglaise. Cette dernière a pris une multitude de direction aujourd'hui, uk garage et grime rules. On ne se lasse pas de "Witness". Peut-être un des meilleurs morceaux de Roots Manuva. Awfully Deep dernier album en date (2005) sur Big Dada succède aux biens nommés Run come Save Me et Dub Come Save Me.

19.8.05

Four Tet - She Moves She



Four Tet - She Moves She (real video)

M.I.A. - Sunshowers



M.I.A - Sunshowers (Real Video)

Pas la peine de la présenter? Le symbole du vrai buzz web. Propulsée entre autres par DIPLO et son Piracy Funds Terrorism, M.I.A a explosé comme une bombe fluo. Un flow imparable et un accent unique, des sapes démentes, des basses électrisantes, et...tout le reste. Elle vient de sortir son premier album Arular confirmant tout le bien que l'on pensait d'elle. Les Neptunes seraient déjà sur le coup pour la suite? Longue vie. Sunshowers n'est pas le plus récent de ses clips, mais c'est l'un des meilleurs.

18.8.05

16.8.05

Goldfrapp - Ooh La La



Goldfrapp - Ooh La La (real player)

15.8.05

Dj Gero - It's One O'Clock


Sur 90 bpm il nous est confirmé que le clip a été réalisé dans des conditions "familiales". Le résultat est à la hauteur du titre.

14.8.05

LFO-Freak


Hymne video fantastique. Rend accroc. Je cite Gonzo sur Musique Perverse: "This is goin' to make you freak", clip pervers réalisé par le sud-africain Daniel Lévi pour LFO avec seulement Mark Bell aux commandes. LE tube de l'année 2004, imparable en club, chez soi, d'une ingénionsité et d'une complexité rare pour un morceau dance-floor. Le clip en parfaite adéquation met en valeur le côté insidieux et malsain de la musique, renvoyant à l'idée de transe et de possession. Une prouesse technique (plus de 180 plans !) au service d'une musique exceptionnelle, une tuerie à rendre taré. Freak est le morceau idéal avant l'apéro de ce soir, froid comme un glaçon d'amour chimique.

13.8.05

Homelife - Flying Wonders



Homelife - Flying Wonders (real video)

12.8.05

Mr Oizo - Stunt



Mr Oizo - Stunt (real video)

A paraître dans quelques jours, le nouvel album de Mr Oizo. Le très attendu Moustache(half a scissor) sur Fcom ne devrait pas décevoir bien au contraire. En son temps le tube Flat beat et son urgence cachait un premier album imparable: Analog Worms Attack, définitivement devenu une référence aujourd'hui. "Stunt" clip débile et aguicheur à l'image du morceau est réalisé par Quentin Dupieux lui-même. Même s' il en dit peu, ce morceau est un bon révélateur de l'identité sonore de Moustache.

8.8.05

6.8.05

Ms. John Soda - Marylin



Ms. John Soda - Marylin (quick time video)
C'est tellement sain la tristesse, ça fait maigrir, ça fait grossir, on change.

4.8.05

Royksopp - Only This Moment



Royksopp - Only This Moment (real video)
Poor leno...

3.8.05

The Jon Spencer Blues Explosion - Afro

Sort toujours avec Boss Hog? Avant les professeurs du rock, c'est à dire les blousons noirs, les vrais, disaient "c'est le meilleur groupe de rock du monde" et maintenant?

The Chemical Brothers - Believe



The Chemical Brothers - Believe (real video)
Au milieu des années 90 je me souviens des soirées ou l'ambiance était... Clip cauchemard de ta petite soeur. Toujours des morceaux puissants.

1.8.05

Like a virgin: ode to cliptip



Tu l'as voulu? Voici un cliptip - like.
L'honneur pour moi de vous présenter le délibérément pompeur superette, ici les courses sont peu chères. Ici les caissières sont nues. Ici l'imposture est de rigueur.
En gros exclusivement des vidéos clips jamais en exclusivité, vus 1000 fois ou jamais vus 1 fois.
Pour notre bon plaisir notre but: compiler les vidéos de vos artistes préférés et prendre beaucoup de plaisir tous ensemble dans un bain de yaourts st malo. Puisse Dieu me pardonner.
Superette, une canette que tu écrases, que tu jettes.