8.2.06

Tall Poppies - Time machine

Tall Poppies - Time machine (avi)

Je me demande à quoi ressemblait ma vie avant que je ne découvre Tall Poppies, avant hier soir.

Je ne crois pas trop aux coups de foudre en musique: j'apprécie généralement un morceau sur la longueur, après l'avoir apprivoisé, digéré, intégré. Mais Time machine m'a pris par surprise.
Tall Poppies. Deux grandes soeurs relativement jumelles, Susan et Catherine, et leur frère, Alex. Je découvre, donc, et, rapidement, j'imagine le garage familial, les vinyles des parents, les vacances à mourir d'ennui, le casio reçu à noël... Je m'imagine un groupe lo-fi comme je les aime, un groupe d'amateurs rigolos armés de chansons bancales et de vidéos bricolées, un groupe qui avec un peu de chance joue super mal oh ouais arrête ce serait génial. J'achète.
Surprise donc. Tall Poppies est loin, très loin d'être un groupe d'amateurs. Time machine est une pure merveille, une des plus jolies chansons qu'il m'ait été donné d'écouter: voix limpides et délicates qui se mêlent à la perfection, production discrète, mélodie impeccable, refrain bouleversant... Une chanson belle à pleurer, qui coupe les pattes et retourne les tripes, qui rend triste et heureux. Qui rend amoureux.
La vidéo, qui date un peu mais bon personne ne me prévient aussi alors que voulez-vous, a connu un certain succès en Australie (le groupe est originaire de Perth). Et pour cause: elle est sublime. Alors certes, elle est très longue à charger, mais faites moi confiance: ce morceau a une âme.
Je vais arrêter là car je n'ai plus trop de superlatifs.
"Time machine fera ressortir l'adolescente qui est en toi", ouais voilà, c'est comme ça que je voulais conclure.

3 commentaires:

caissier a dit…

joli post

michelsardou a dit…

C'est vrai.
'tain, c'est the time machine, ici.

KS a dit…

Merci, vous êtes mignons.
Et même que moi Catherine m'a remercié d'acheter sa musique et que "l'album sera dans la poste aujourd'hui".
Aujourd'hui 27 avril s'entend.