22.3.06

Figurines - I remember

Figurines - I remember (qt rules)

Consterné. Je suis consterné. Je m'attarde en salle de pause à peine une minute (pour draguer Nathalie) (de la compta) (à ce soir bichette) et je retrouve la superette sans dessus dessous. Du daft punk Eco+ en tête de gondole, des rappeurs avec des voix de chien, du clip de Jamie Lidell qui se la raconte... C'est consternant. Les fournisseurs nous livrent n'importe quoi, les bons de livraison sont signés n'importe comment, on se retrouve avec du real media plein les rayons. Chapeau les intérimaires. Et encore, je passe sur les images en 40*40.
Bref, il est temps que ça cesse. De l'ordre, de la rigueur et de la chasteté, voilà ce dont a besoin la superette. Donc finis les blip-blip, à mort les booty-sluts, sus à l'apocalypse électro, et place aux guitares chiantes et aux voix nasillardes.
Figurines c'est un peu comme les Starlight Mints, mais sans violons: trois accords, un refrain, un rythme mou du genou... Plus indie-pop, tu meurs. Alors hop, laissons nous poussons les cheveux sur les yeux, achetons des polos Fred Perry, optons pour la moustache ou les rouflaquettes, portons des lunettes 60's, trouons nos jeans de façon classe mais négligée et avec un peu de chance une pute à frange viendra nous demander où nous avons acheter nos converses. Alors, tout en la baisant, nous pourrons entonner l'inusable refrain de ce "I remember". Merci la pop.

Les Figurines ont trois points communs avec les Superheroes (tiens d'ailleurs j'ai retrouvé la trace de Thomas Troelsen):
  • ils sont jeunes
  • ils sont danois
  • ils sont cools
Par conséquent, Figurines c'est bien (mais pas aussi bien que Superheroes, le meilleur groupe de tout l'univers). Des questions?