4.5.07

Architecture In Helsinki - Heart It Races



Alors en fait ce clip commence comme un documentaire. Il y a un décor avec de l'eau et des arbres, ça fait jungle. Jusque là rien de trop compliqué, ambiance Circuit Rustique d'Activités Physiques Aménagé, dimanche en famille, saute-mouton, pont de singe et exercices pour le chien, bon. En fond sonore on mettra des bruits de perruches, qu'on fera passer pour des oiseaux exotiques. De toute façon en jouant sur l'imagination du spectateur on pourrait faire passer un merle pour des toucans et une véranda de grand-mère pour l'Amazonie (ouais l'odeur de formol là, c'est les tapirs). Bien.
Après ça s'emballe un peu. La voix-off se met à évoquer un nom de tribu, un truc un peu alambiqué, avec des consonnes et des a. On sent venir le clip vaguement Ushuaïa, mais avec le budget d'un numéro anniversaire de Faut pas rêver. Du coup, on économise sur les percussions, on fait tout à la bouche pendant une bonne minute ça fera passer le temps, et puis quand il faudra rentrer dans le vif du morceau, avec le plan tout plein d'audace sur le soleil là, on ressortira la batterie électronique qu'on a eu à Noël en 1984 (disponible sur La Redoute, page 450) et puis on trouvera bien des tambourins imitation peau, des cuillères en inox, des bidons d'huile et un bon vieux glockenspiel (oh oui, comme sur Do The Whirlwind).
Pour le reste on brodera.
Ouais, on brodera. Parce qu'on est Architecture In Helsinki et que pour le clip du premier extrait de notre troisième album on a eu une idée d'enfer: se construire des marionnettes et faire des gestes avec. Genre à un moment toi tu rapperas avec tes bras, et toi tu porteras un sceptre. Pour les marionettes on prendra des vieilles peluches, des fourchettes en plastoc, des serpillières et des saladiers. Et si Björk se l'est jouée un peu tribal sur son dernier clip tant pis, elle va prendre une roustée. On fera des colliers avec ses tripes.

Et alors je vous préviens, la fin est magique. Ce clip est bon comme un kinder.
Je ne sais pas si le nouvel album de ces mabouls australiens, à paraître en août, sera aussi costaud qu'In Case We Die, mais des clips comme ça j'en veux tous les matins. C'est bien simple: je n'ai pas été autant enthousiasmé par une vidéo depuis Homecoming.
C'est quand même drôlement chouette les video-clips.

Merci à Youain'tnopicasso.

Youhou!! Boomdagadagadaga!!

5 commentaires:

Vincent a dit…

"C'est quand même drôlement chouette les video-clips"
c'est exactement ce que j'essaye d'expliquer à nos actionnaires qui nous pressent de poster des MP3 pour que l'argent tombe enfin... mais on ne cédera pas.

Le Renal a dit…

mmh! c'est une bonne bande de copieurs ces architectes. Je les soupçonne d'utiliser leur xylophone/glockenspiel comme the Knife dans "pass this on" et la mélodie comme dans "heartbeats".. des mêmes The Knife. voilà. mais la musique c'est toujours une histoire de copieurs..
ah bah tiens ils sont en dessous les autres..

hianta a dit…

you ain't no picasso c'etait le premier mp3 blog dont j'etais fan.


;( de souvenirs joyeux.

KS a dit…

Je ne suis pas vraiment d'accord avec tout ce que vous avez dit.

manon a dit…

ça m'énerve, j'ai vu architecture in helsinki en concert l'an dernier et j'avais trouvé ça trop roupillonant, et après je disais "j'aime pas", et là ça fait une semaine que j'écoute celle là en boucle, vas y si ça se trouve c'était le meilleur concert de ma vie et je m'en suis pas rendu compte, TU LE SENS MON ENERVEMENT