5.5.07

Rock Plaza Central - Anthem For The Already Defeated vs. Teenage Bad Girl - Cocotte

Habituellement, les versus que vous propose la Superette se déroulent dans une ambiance résolument bon enfant. Les clips s'y affrontent gentillement à coups d'armes en mousse, s'échangent des petits sourires coquins, et leur confrontation se veut saine, voire pédagogique: en deux ou trois camemberts agrémentés de quelques diagrammes en bâton n'importe quel versusologue vous prouverait que ces vidéos se tapant dessus les unes les autres véhiculent une série de valeurs et de messages positifs, tel que le respect de l'adversaire ou le dépassement de soi, en passant par le culte du beau geste, l'altruisme, le partage, l'amour, le bonheur, etc, bref tout un tas de conneries nihilistes dont on se serait par ailleurs bien passés. Merci Pierre de Coubertin.

La bonne nouvelle c'est que le versus du jour n'a rien à voir avec ses prédecesseurs. Il ne s'agit plus, cette fois, d'une simple opposition de vidéo-clips, mais d'une véritable lutte idéologique. Ni plus, ni moins.

Car autant vous prévenir tout de suite: il n'y aura rien de positif à ressortir de cette histoire. Zéro valeurs, zéro pédagogie. Que dalle. Macache. Ce sera un combat à mort, une vraie boucherie, une gigantesque foire aux viscères. L'éternelle lutte du blanc contre le noir, du bien contre le mal, de la blogotheque contre fluokids. Un truc apocalyptique. La fin du monde.


Bordel, quel teasing.



A ma gauche, Rock Plaza Central est le candidat de l'imagination. Libre penseur aux idées larges, ce groupe canadien est néanmoins l'héritier de grands idéologues tels que Violent Femmes ou Neutral Milk Hotel (au passage, Neutral Milk Hotel est le groupe le plus pratique que je connaisse: en vendant à peine deux disques, il serait parvenu à influer sur l'ordre de l'univers en général et sur toute une génération de groupes indie-pop en particulier). Il pratique un discours volontairement barré mais percutant qu'il distille généralement dans des cabarets sauvages. Son premier ministre serait Beirut.

Quant au clip il commence je ne sais où et ne finit nulle part. C'est un objet assez rare, plutôt beau, vaguement poétique et en tous les cas très différent de tout ce que j'ai pu voir ces derniers temps (pas d'histoire, pas d'effets). La réalisation est signée Mike Juneau.



A ma droite, Teenage Bad Girl est le candidat de l'action. Jeune loup aux dents longues, ce groupe français s'inscrit dans une tradition nationale forte et a retenu du général Daft Punk l'art du son qui tabasse et le sens du plébiscite. Son discours est plus direct, plus incisif mais aussi plus agressif: en voulant brouiller les frontières et séduire les partisans des Stooges, ce groupe s'est rapproché d'un extrêmisme rock qui peut effrayer son électorat. Son lieu de prédilection reste cependant le club, en l'occurence moite et crasseux. Son premier ministre serait sans doute aussi cool que lui, mais sa nomination donnerait lieu à une guerre de partis entre Citizen Records et une coalition Ed Bangers-Kitsuné, enfin ce serait le bordel.
Le clip est peut être moins original que son adversaire mais est aussi d'un plus gros calibre: la réalisation (signée Jean Demery) est impeccable, l'ambiance oppressante, le noir et blanc savamment utilisé. C'est un clip très cinématographique en fait. Et c'est sur le thème de l'oeuf. L'oeuf pourquoi? Comment? L'oeuf. L'oeuf? Ce genre de choses.


A mon avis ça va barder.

8 commentaires:

hianta a dit…

la blogothèque et fluokids sont en amour, tout le monde sait ça. la superette c'est des gros bêtas.

pradoc a dit…

Clair ! On est plutôt du genre à fumer le calumet de la paix avec eux qu'à vouloir tous les scalper.

KS a dit…

Et gnagnagna et bisous-bisous, non mais allez-y, roulez vous des pelles, c'est n'importe quoi. Moi tout cet amour, toute cette guimauve en mousse ça me débecte, vous savez ce qu'il nous faudrait tiens? Ouais, une bonne guerre.
Du sang!
Et en attendant le blanc et le noir non plus ne s'entretuent pas, et ça personne n'en parle.
Bonjour Pradoc.
Bisous Hianta.

hianta a dit…

j'adore les gilets gris, j'en ai tout plein, c'est pratique sous la pluie.


bisou à toi petit benêt.

Anonyme a dit…

Ouais, c'est ça... Beirut en Iran!

redhotcar a dit…

superette, premiers sur la métaphore filée.

KS a dit…

On négocie l'exclu sur les anaphores.
Et puis toi l'anonyme je me demande bien pourquoi mes colocs n'arrêtent pas de t'envoyer des fleurs. Elles feraient mieux de t'envoyer de la crême solaire.

Anonyme a dit…

Mais enfin monsieur, je ne vois pas du tout de quoi vous voulez parler! Permettez moi cependant de faire trois énormes baisers à vos charmantes colocataires et de vous en coller une tonne de plus sur vos petites joues salées!
Bon courage pour cette journée...