20.7.07

Leftfield - Swords

Les superettes ferment l’été en général.
Nous pas.

« Swords » n’est pas un clip so 90s à proprement parler, il est de 2000. En revanche Leftfield c’est on ne peut plus so 90s. Et Leftism (1995) est sans doute le premier cd de techno ou de ce que vous voulez sans aucun lien avec Geffen ou 4AD que j’ai eu entre les mains il me semble.
En 1995 ou 1996. C’était Florent qui me l’avait prêté pour que je le copie sur une cassette. Florent avait de la chance, il avait un grand frère qui allait dans des raves. Parfois son frère rentrait en pleine journée avec des vêtements hybrides à base d’aluminium et de couleurs flashies genre de l’orange superette. Il était coiffé de drôle de casquettes il avait vraiment l’air d’un guignol dans cette tenue. Florent nous certifiait que son frère ne prenait pas de la drogue. Nous on regardait le JT, on avait vu Trainspotting, ou on était sur le point de le voir je ne me rappelle plus très bien. Bref on était tout à fait au courant que rave rimait avec drogue. Malgré tous ses efforts, cette touchante solidarité familiale ne faisait pas illusion, on n’en croyait pas un mot. Mais on ne voulait surtout pas le contredire, il était un peu susceptible, large d’épaule. Et surtout ce qui nous importait c’était de se voir offrir le goûter et si ça passait bien on pouvait même espérer repartir avec la VHS du film X de canal plus sous le bras. Le jeu en valait la chandelle.
Bref quand je fis tourner ce cd de Leftfield sur la platine du salon, piste deux sur « Afro Ride », j’ai poussé le volume au maximum en me disant 2 trucs :
-putain mec t’écoutes de la techno, t’es un ouf.
-le carrelage (car j’étais allongé sur le carrelage) c’est froid mais t’aimes bien cette sensation, ça ne veut pas dire que tu es gay.
Mes souvenirs de Leftfield s’arrêtent dans ce salon, parce que je suis passé à autre chose. Comme tout le monde.


Le clip de « Swords » (qui date de 2000 je le rappelle) mérite un place de choix dans le rayonnage de la superette. C’est ce que je lui offre. Une bonne vieille tête de gondole. Il est magnifique à tous points de vue. Il est superbement réalisé, et l’idée de célébrer la musique en voiture moi ça me parle.

Ecouter de la musique en voiture est un privilège de riche ou de mec qui ne vit pas dans une grande ville. Tout le monde n’a pas de voiture. Pourtant quel bonheur. Un plaisir à vivre seul ou à partager avec des ami(e)s, et sans se faire emmerder par le voisin. Et quel soulagement d’user de cet artifice pour combler le vide d’une compagnie monotone.

Je profite de ce clip de « Leftfield » pour en placer une pour TRAX le magazine, qui va me manquer.

6 commentaires:

redhotcar a dit…

les petites places importantes pour une chanson dans nos vies, des esquisses d'histoires, le cut-off tout du long qui grandit l'aura, j'apprécie ça

Boucherie Electronique a dit…

C'est rare un clip qui sort du prejugé techno tuning ravemobile.
Et hop, encore un blog à mettre dans mes liens

your mama a dit…

oui en effet, le carrelage froid c'est pas mal

Anonyme a dit…

Merci (pour le clip)

Crame a dit…

Ce clip est magnifique. J'aime bien que la musique ne soit pas trop forte et que les voitures ne roulent pas à toute vitesse (litotes). Par contre il ment sur un truc : une chanson de techno n'est pas l'hymne qui traverse toutes les classes sociales et les groupes ethniques de l'Angleterre.

En 95 ou 96, j'étais allongé, inerte, sur la moquette, dès que j'avais deux minutes, et j'étais gay. C'est important de partager les expériences.

SdC a dit…

Trop bien d'avoir un grand frère