1.7.07

You Say Party! We Say Die! - Monster


A cet étrange schisme qui a divisé le monde de la littérature entre Anciens et Modernes, à cet aride débat portant sur la récupération de modèles déjà existant, cette vidéo offre une réponse paradoxale et ce n’est pas la moindre de ses qualités.

Mais nul besoin de remonter si loin.

Souviens-toi lecteur, flash-back de dix ou quinze ans, tu es au lit à 20h30 et ta maman te lit Le Petit Chaperon Rouge. A cette époque tu ignores encore que Perrault est un Moderne, et peut-être ne t’est-ce pas si dommageable. Quoi qu’il en soit le loup te fiche une sacrée trouille, preuve que tu ignores aussi que tes parents sont des sadiques invétérés doublés de pervers éhontés, mais depuis tu sais ce qu’il en est de la métaphore du conte comme de l’impunité parentale.

Déjà pourtant, cette douce nymphette à peau diaphane et cape virevoltante habite ton imaginaire fantasmagorique. Tel le monstre de ce clip, tu la laisses nouer entre tes doigts avides les liens de sa pelote rubiconde. Sur les pavés sordides dont elle a fait le théâtre de ses jeux d’enfant polissonne, tu cours à travers une nuit tendue de ses filets, poursuite jalonnée des glauques lueurs urbaines.

La traversée du pont sonnera le glas de ce songe signé Sean Wainsteim.

1 commentaire:

Crame a dit…

Bouge pas, je cherche "pelote" dans mon encyclopédie psychanalytique des contes de fées.