19.8.07

La Route Du Rock 2007: l'heure du bilan 4 ou la fille au clavier

Suite du bilan. Un post sans clip, vous êtes OK?



Soit le jeudi 16 août à la route du rock.
Donc Fujiya & Miyagi en vrai c'est comme sur disque. Voilà.
Mais on s'en fout parce que là soudainement, je vois une paire de lunettes me passer sous le nez. Je flaire le coup direct, c'est la fille au clavier de NYPC ! et elle se dirige vers le bar vip, vite il faut lui emboiter le pas, je lui ai promis un mojito au bar à elle ainsi qu'à ses autres copines de NYPC dans le mail que je leur ai adressé il y a quelques jours au sujet de leur clip favori. Hop c'est parti, mon coeur bat la chamade, est-ce parce que je marche trop vite ou est-ce parce que la fille au clavier de NYPC que je suis et avec qui je vais boire des mojitos jusqu'à plus soif c'est juste une Louise Bourgoin mais, avec en super bonus une poitrine généreuse ? Je suis sur le point de trouver une réponse à cette question lorsque la catastrophe se produit. Au bar vip alors que seuls quelques mètres nous séparent ma muse et moi et que je m'apprête à lui dire combien j'adore "star guitar", je tombe nez à nez avec une vieille connaissance, qui surprise de me voir ici, veut engager la conversation à tous prix. Elle ose transgresser la règle tacite du salut-ça-va sans bise qui signifie "on ne va pas parler ensemble on est juste polie, tu vois on se dit bonjour ensuite, moi je m'en vais par ici et toi par là". Et non il faut qu'elle me pose des questions. Derrière moi la belle a disparu. Envolés notre mojitos-duo au bar, bye-bye l'enivrement le plus fou et la perte totale de tout contrôle.

Vexé, je rajuste mon K-way et retourne voir les concerts.

Forcément après une pareille déconvenue, je suis un peu à cran et relativement exigeant. Finalement je retrouve des amis, c'est chaleureux, c'est détente, et le show continue.

120 Days? tant qu'ils ne jouent pas trop fort et qu'on s'entend parler ils ne me dérangent pas.

The Besnard Lakes? Alors, eux non, non, non et non. J'avais l'impression d'être à la route du rock 1997. Et on s'entendait pas parler.

En parlant des 90s, tout le monde n'a qu'un mot à la bouche: "Smashing Pumpkins".

Oui c'est bien joli les Smashing Pumpkins, mais faudrait voir à pas non plus louper la conférence de NYPC qui se tient au même moment. Oh pas que je veuille en apprendre plus sur les NYPC, groupe que la superette a porté à bout de bras depuis le début c'était il y a un an, nan je veux seulement approcher la fille au clavier pour les mojitos, comme c'était prévu au départ, dans mon mail. J'arrive à la conférence, elles sont là et en face il y a juste 5 ou 6 mecs avec des sourires aussi niais que le mien, les 5 ou 6 mecs capables de louper les Smashing Pumpkins pour les beaux yeux d'une fille avec laquelle ils ne boiront jamais le moindre mojito. Ahah bande d'empaffés. Je m'installe, j'essaie d'attirer l'attention, le mec devant moi me gâche la vue, coupe ma ligne de mire, il le fait exprès c'est pas possible c'est un complot. Je perds patience et déclare forfait. Direction la scène du Fort Saint Père. Adieu LOU LOU.

Les Smashing Pumpkins: Billy Corgan est toujours charismatique et les autres pièces rapportées complètement transparentes. Le batteur s'en sort à peu près bien, unique membre de la formation originelle avec Corgan. Un gros concert, on a le droit à quelques tubes inscrits au panthéon du rock des 90s mais, on regrette qu'ils ne jouent pas "1979", un véritable scandale. Pour ce qui est du reste c'est-à-dire les morceaux hard rock heavy metal bourrins, ils me rappellent à mon bon souvenir pourquoi je ne m'intéressais que de très loin aux Smashing Pumpkins il y a 10 ans. ça m'emmerdait et c'était pas assez cool pour moi.

Donc je bâcle la fin. Le concert de NYPC est léger, mignon comme tout et court comme leur répertoire. A côté de moi, vincent un collègue de la superette prend des notes sur un calepin. Je crois rêver. On discute un peu de LOU LOU.

Enfin les sexy membres de CSS débarquent pour le bouquet final: ballons multicolores, ambiance de goûter d'anniversaire de papy brossard, rock et baudruche. Elles sont déchaînées, j'adhère totalement. Meilleur concert qu'il m'ait été donné de voir depuis 2 jours.

Bonne nuit. La suite et la fin plus tard.

(pic by Delgoff)

10 commentaires:

Vincent a dit…

2006 : la brune des Pipettes.
2007 : la cavièriste des NYPC.

2008, on t'attend avec impatience.

schling a dit…

Ah, le groupisme ...

Lvis a dit…

c'est OK pour moi

j'adore ce que vous faites, continuez.

KS a dit…

Les mots en couleur là, rose/bleu/rouge: super gay.

Vincent a dit…

Gay/idibi/1985 style.

KS a dit…

Un couplé miaou/waf waf de toute beauté!
Quel incroyable blowjob!

loulou a dit…

" 120 Days? tant qu'ils ne jouent pas trop fort et qu'on s'entend parler ils ne me dérangent pas.

The Besnard Lakes? Alors, eux non, non, non et non. J'avais l'impression d'être à la route du rock 1997. Et on s'entendait pas parler."

t'es pas la moitié d'un branleur toi! à ce tarif là autant rester au camping ou à la plage ...

MisterBlog a dit…

On m'informe qu'elle est avec le bassiste des Klaxons la fille au clavier.

Vincent a dit…

On m'informe à l'instant que je suis le bassiste des Klaxons.

iDiBizzle a dit…

je suis content d'être libéllés entre les deux choses que j'aime le plus au monde.
Les mots en couleurs c'est pas gay si vous reliez tout les mots en couleurs des articles de fluokids ça donne la recette du gateau au yaourt.