28.2.07

Black Lips - Fad


"Fad" est un clip à costume, il s'en fait de moins en moins et c'est malheureux n'est-ce pas. Comme un beau tableau, on y voit tout un tas de personnages appartenant à différentes familles, les unes appelant les autres. Il y a la famille des indiens, et par conséquent celle des cowboys. De fait la famille des cowgirls a le droit aussi à de dignes représentantes en peinture. Inutile de s'étendre sur le décor que l'on devine aisément, c'est la toile de fond bien sur. Beaucoup d'action également, un peu de flèches, un peu de sang aussi, et finalement un zest d'amour suggéré.

Les rocketrs de The Black Lips seront ce week end à Paris à l'occasion de la soirée de concerts organisée pour le lancement d'un nouveau magazine gratuit, c'est au point fmr.

27.2.07

Lost Penguin - Pleasurewood Kills



Oh vous y trouverez dans ce Lost Penguin quelques petits ingrédients symptomatiques de ce qui se fait à l'heure actuelle en matière de clip dit "new rave": on a le simili de sirène et les couleurs flashi. Price James -celui-là même qui a réalisé le clip de Simian Mobile Disco fraîchement rangé dans nos rayons- est l'auteur de ce clip.
Cette fois, il n'est pas tout à fait question d'animation, non, cependant si je devais entrer dans des considérations techniques pour un clip d'une minute 30, alors dans ce cas précis je glisserais éventuellement les termes et expressions d'obturateur, tournage dans un studio plongé dans le noir, et fluorescence.

Les membres de Lost Penguin sont originaires de Londres, ils n'ont pas de famille mais ont pour point commun d'avoir chacun vécu l'expérience d'être haïs. Sinon ils font une sorte de punk contemporain. N'ayons pas peur des mots, nous sommes sur la superette.

26.2.07

Simian Mobile Disco - It's The Beat


Après avoir remporté le prix du meilleur clip de l'année avec "Hustler" (réalisation Saam Farahmand) décerné par le jury de la superette, Simian Mobile Disco est de retour dans nos rayons avec un clip d'un tout autre genre.
A la baguette cette fois, un dénommé James Price qui réalise le clip d'animation à la frontière du 2 dimension, où il fait bon se jouer des couleurs. A ce propos voici ce qu'en dit fungible un lecteur de antville: "That's the problem: if you're first video has twenty lesbians making out, then your second video can't be anything but a let down". Tu fais ton choix.

"It's The Beat" beaucoup moins percutant que "Hustler" joue sur un autre registre, clavier house, refrain voix samplée de nos premiers amours, amorce de joli break je-touche-le-ciel qui malheureusement ne décolle pas.

Merci à Antville.

24.2.07

LCD Soundsystem - North American Scum


Extrait de Sound Of Silver, nouvel album à paraître le 20 Mars.
Le clip? Oui paraphrasons le clip, c'est bien ça.
Il ouvre sur une séance photo, James Murphy se laisse prendre au jeu, mais manifestement peu à peu il s'emmerde, il baille.
Heureusement le calvaire touche à sa fin, alors il se dérobe nonchalamment par une petite porte qui donne directement sur les étoiles.
L'espace.
Vêtu en cosmonaute il rejoint une capsule spatiale pilotée par les autres membres du groupe, direction la lune pour y planter le drapeau de DFA. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu, puisque un méchant cosmonaute rouge surgit, peut-être un communiste. S'en suit un duel sans merci en apesanteur, une faille spatio-temporelle, et une chute.

23.2.07

Panther - How Well Can You Swim (Remix) vs You Don't Want Your Nails Done

"PANTHER!!"
C'est ce qu'avait crié le chef en entrant dans mon bureau. Je l'ai jaugé du coin de l'oeil, il était hirsute et rougeaud, j'ai compris qu'il était sérieux. J'ai demandé à Brigitte de se relever et de nous laisser.
"PANTHER!!" a-t-il répété tout en martelant mon bureau de son index usé.
-Panther?
-Ouais mecton, Panther. C'est pour toi ça, c'est TON rayon.
J'ai regardé la came: y avait de la chorégraphie débile et des effets spéciaux ringards. Du bricolage et de l'art ménager. Pas de doute possible, c'était pour moi.
-Un album?
-Ouais gros lard, début mars, avec en prime un DVD bonus pour les 1000 premiers acheteurs.



Là, c'est là que ça m'est revenu: Montréal, 2006. Panther en première partie d'Enveloppes, eux-même en première partie de Ratatat. Un mec sorti de nulle part, à même le public, avec un i-pod, une voix de falsetto et des crises d'épilepsie. Un ostie de bon show.
Je me suis souvenu qu'à l'époque j'étais pas mal branché philosophie et que ce soir là j'avais du dire quelque chose de profond, genre "Panther c'est cheap, mais c'est beau parce que c'est assumé" (ouais c'est de moi ouais). Et voilà que six mois plus tard je me retrouvais face à ce clip au budget minable mais à l'attrait certain, et à ce remix efficace (signé E*Rock, qui s'est également chargé de la réalisation du clip) d'un morceau déjà bien roulé. "Les clients vont détester" je me suis dit, mais j'ai pensé qu'en communiquant sur la colombe ça pourrait se vendre.
-Ok Chef, mais pour bien faire faudrait placer le mot "colombe" au moins trois fois dans ce post, pour que ça imprègne voyez chef (je l'ai pas volé mon BTS Tech de co).


Mais le chef était déjà parti. Au loin je l'entendais hurler "GONZO, CHIK CHIK CHIK!!!" entre deux toux de hyène (il me fout un peu les boules le chef des fois), tant et si bien que je n'ai pas pu lui dire que la vidéo de "You don't want your nails done" réalisée par Whitey McConnaughy était (vraiment) très bien aussi, qu'elle manquait de colombe mais pas de décor en carton, et que je pourrais l'inclure dans le post, que je conclurais par une petite accroche commerciale basée sur un coquet jeu de mots dont moi seul ait le secret. Tant pis tiens.

Mais trèves de vaines considérations, voici donc deux clips de Panther pour le prix d'un: vous allez rugir de plaisir.

22.2.07

South Central - Castle Of Heroes


Pour faire un clip aujourd'hui, on ne dispose que de peu de moyens ainsi que le faisait savoir Tekilatex dans cette récente ITW de la superette. South Central ne déroge pas à la règle et s'est vu offrir un budget des plus restreints pour réaliser le clip de "Castle Of Heroes": 15000 pounds tout de même. Néanmoins le duo de South Central est pragmatique et a ainsi pris le soin de dépenser correctement ses deniers. Voilà c'est le concept de la vidéo. La scène se déroule pour l'essentiel dans le salon, le duo est affalé dans les fauteuils, devant eux leurs emplettes se succèdent, disparaissent, réapparaissent, tandis qu'en haut de l'écran le décompte est affiché.
On récapitule: une limousine, une suite d'hôtel, du personnel technique, une femme de chambre, une caméra, 30 bouteilles de champagne, des danseuses, des montres, un magicien, encore des danseuses, des cigares cubains, un Elvis, des produits, une femme de chambre payée pour une lap dance, etc. Découvrez la suite.

South Central c'est une musique calibrée pour une B.O movie teens anglais, vous voyez le genre quoi, un peu gros soulier, un peu je vomis entre les sièges dans un taxi londonien de retour de boîte à 23h00 juste après une bonne baston avec des clochards.

21.2.07

!!! (chk chk chk) - Heart of Hearts


Il faut avouer que les klaxons ont autant un son new rave que ma voisine a la vibes quand elle sort son chien.

Ralerie passé, passons aux !!!. Leur nouvel album "Myth Takes" sort le 4 mars, et tu l'aimes déjà car tu avais déchaîné ton corps à la Maroquinerie, il y a quelques années, tu avais leur tee shirt à exclamation, tu chantais dès qu'on te soulait "…. And you can tell your president to suck my fucking dick…" et en réponse à la vie : "Shit, Scheisse, Merde…".

Pause

Pourquoi on tutoie toujours dans les blogs ? Pourquoi on fait ça ? Déjà parce que vous êtes tous nos amis et qu'on envoie de l'amour et des verres comme dans le clip de "Gin & Jus", aussi parce que notre cœur résonne à travers vous. Le "tu" est généreux, il est aussi le reflet de son égo évaporé à travers de simples mots.

Play

Les !!! sont la communion du tutoiement des bloggers, ils t'aiment, te serrent fort quand tu es triste, te font danser sur leur album. Leur bassin bouge comme un blogger de la Superette, c'est à dire vraiment, pas de bras coincé dans leur musique, on remue son booty jusqu'au matin.
Leur clip est un concentré de live, il est simple c'est le "cœur des cœurs", soit un pied, une basse, un gimmick de guitare qui monte comme une Roland et la voix du corps.

Rewind

20.2.07

Calvin Harris - Acceptable In The 80's

Calvin Harris - Acceptable in the 80s

Calvin Harris est un jeune Ecossais de 22 ans. Mais sa vie est déjà bien remplie. Par exemple: un jour alors qu'il n'en est qu'à son huitième printemps, son grand frère lui refile Nevermind de Nirvana, donc il décide de se laisser pousser les cheveux et de porter un flingue en cours, parce que tout le monde en a un. Ouais c'est ça les 90's. Plus tard il est pris de passion pour le groupe Spin Doctors. Pendant 5 ans il n'écoute que Spin Doctors, détail qui semble ne relever que de l'anecdote. Et pour cause, ça ne relève que de l'anecdote.
Le vrai tournant de sa vie il le doit à son frère (encore lui). En effet ce dernier fait l'acquisition d'un amiga et surtout d'un séquenceur, Calvin découvre malgré lui la dance music à cette occasion. Aujourd'hui il en produit, c'est même disco, et il se retrouve en homepage de la superette avec son clip de "Acceptable In The 80's". Le destin sans doute.
Marrant ce que la vie peut réserver. Marrant comme son clip où il torture, avec l'aide d’une jeune fille douteusement vêtue, une sorte de belette. Il parle des années 80 aussi. Aujourd'hui il a une tête de Beck, sauf que ses cheveux sont bruns et relativement cours. En plus il a l'air plus grand. Donc rien à voir avec Beck en somme. En revanche il prétend concocter dans son studio en ce moment même le son le plus dingue jamais produit dans toute l'histoire de l'humanité. Il fait des remixes également. Tenez, pas plus tard que récemment il a achevé un remix pour les All Saints.
"Acceptable In The 80's" sort le 12 mars.
Dédicasse à notre lectrice Noémie.

19.2.07

Air - Once Upon A Time vs. All I Need

Je ne sais pas si vous vous souvenez de Air, en 1998 ils avaient sorti un album intitulé Moon Safari. Moi je me souviens bien de cet album: je l'avais trouvé génial. Air incarnait pour moi une certaine classe, une certaine élégance pop nourrie aux sonorités atmosphériques (merci le Moog), aux ambiances rêveuses et aux morceaux complexes (bien que tubesques). En plus leur musique était très très érotique, j'aimais bien.
1998, donc. Comme c'est loin. A l'epoque, Dunckel et Godin ne chantaient pas, ou alors "comme des patates" selon leur propre aveu. Ils faisaient plutôt appel à Beth Hirsh (je ne les en remercierai jamais assez) ou masquaient leur voix derriere des vocoders, en ce temps là c'était vaguement innovant. Après ils ont realisé une B.O. plutôt pas mal et puis un second album, 10000hz Legend. On était en 2001, les Strokes étaient trop cools, et je ne suis pas sûr que ce deuxième album de Air ait été un succès commercial. Dommage, c'est un chef d'oeuvre.
2001, ah, 2001! Godin et Dunckel ressassaient à longueur d'interviews que Moon Safari c'était fini, qu'ils ne voulaient pas faire deux fois les mêmes choses, que 10000hz Legend marquait un nouveau pas décisif dans leur carrière, et bordel qu'est ce que j'etais derriere eux. J'aimais leur musique, leur discours, leurs cheveux gras, je les aimais. C'etaient mes chouchoux.
Et puis pouf, 2004, Talkie Walkie. Une version instrumentale molassonne et sans âme de Moon Safari, avec par dessus des voix de patates. Une catastrophe. J'étais drôlement décu mais je comprenais que les gars de Air aient des impôts à payer et des familles à nourrir alors bon, ok, oublions


2007: nouvel album, Pocket Symphony. Vous ne pouvez pas le manquer, la campagne de com est en titane, notons notamment une journée spéciale Air le 15 février sur lesinrocks.com, avec une carte du monde illustrant les nouveaux morceaux du groupe. Wahou, une carte du monde! Voilà du marketing de qualité, ca fait traveler et en même temps un peu aérien ca colle super bien avec l'image du groupe.
Et donc il y a un clip quoi, normal, ca va avec le single, celui là non plus vous n'avez pas du le manquer puisqu'il était en exclu sur Yahoo. C'est réalisé par Mathieu Tonetti, qui nous fait le coup de la caméra tournante et du jeu sur l'ombre et la lumière, et tient donc deux idées pour une meme video, soit deux fois plus que les gars de Air au moment de composer ce morceau. C'est pas si mal en fait, surtout si on considère une troisieme idée, celle d'y intégrer une japonaise histoire de rappeler au client que NICOLAS GODIN A APPRIS A SE SERVIR D'INSTRUMENTS TRADITIONNELS JAPONAIS AUPRES D'UN GRAND MAITRE D'OKINAWA!!, voire une quatrième, plus subtile: celle d'illustrer un morceau médiocre par une vidéo médiocre.


Enfin bref, tournons nous plutôt vers la vidéo de All I Need, realisée en 1998 par le plus recommandable Mike Mills. Ca nous rappelera l'époque ou Air avait du sens.

17.2.07

Naast - Tu Te Trompes

Naast Tu Te Trompes


Nouveau clip pour les Naast. Voilà je suis déçu, non par le clip (les Naast jouent dans un hôtel de luxe, vieille France qui grimpe au lustre devant ses potes, c'est honnête, bon enfant, sans prétention), mais par le choix du titre. La version album diffère légèrement de la version qui circulait depuis un an, mais pourquoi pas mettre "le point aveugle" ou "je te cherche" bien plus intéressante ? Dommage…

Mais, feu sur vous les critiques, pull up dans vos petites dents d'adolescents, les Naast sont bons, où est le problème ? Ils sont bons comme les Plastiscines sont mauvaises, ils citent les 5 Gentlemen à la télé comme si les gens les écoutaient...
Ils sont le bouton d'acné dans le paysage musical de ce début d'année, ils irritent tout le monde, ils grandissent à mesure qu'on les touche, ils sont arrogants comme ce phare au bout de ton nez. Oui, les Naast sont conçus pour exploser, comme un gros bouton, dans quelques semaines c'est fini, un autre apparaît ou des centaines, ou l'acné est fini. Va savoir à l'âge ingrat, tu passes d'une phase à l'autre, des boutons d'enfants sont parfois remplacé par de l'herpès porteur de décadence. La Superette aura le produit à tes problèmes.


PS : Smiley complice à l'équipe de Source… N'ayez pas la frousse.

Loney, Dear - I am John

Loney, Dear - I am John


Andreas Nilsson est peut-être bien le meilleur réalisateur de clips au monde, le Michel Gondry du nouvel ordre mondial imposé par YouTube, où il faut être cool et créatif pour retenir les kids devant leur écran. La révélation est venue avec Heartbeats de The Knife, un clip comme on n'en fait plus ou plutôt comme personne n'avait jamais osé n'en faire. Résultat : le prix de la meilleure vidéo en Suède, mais, c'est vrai, le reste de l'Europe s'en fout.

Pour le folkeux suédois Loney, Dear, Andreas Nilsson sort une de ses meilleures vidéos. La chanson est belle et triste. Le pitch du clip fut simple à définir : beau et triste.C'est de l'animation comme on l'aime. Le trait du dessin tremble et c'est tout qui tremble d'un coup, la chanson, youtube, toi, moi. Et puis représenter un meurtre par un vol affollé de hibous, c'est simplement renversant.

EXCLU Yelle - Je veux te voir

Yelle - Je veux te voir (mov)

Je veux te voir de Yelle, c'est un peu le Zidane il a tapé de la hype française. Le titre potache qui tâche, mais que tout le monde écoute. Après un an de MySpaceBuzz, Yelle a signé chez Source et a maintenant assez d'argent pour tourner un clip et laisser des stagiaires s'occuper de son MySpace.

Voici le clip en exclu. Dans sa grande générosité, la Superette vous l'offre au format .mov (your body). C'est très graphique, très fluo, très flottant dans l'espace. Cuizinier sera ravi : ceux qui n'avaient pas bien compris les paroles ne les rateront pas dans cette version karaoké.

J'espère qu'un petit malin, rippeur-de-superette, aura l'idée de poster le clip sur youtube avec la fonction post a video response. Je veux te voir (Yelle) en réponse à Téléphone (TTC) : la guerre du clip decrétée dans nos rayons.

Moralité de la vidéo : yelle est belle.
Corollaire : cuizinier peut aller se rhabiller.

16.2.07

3 Phase feat. Dr Motte - Klang Der Familie

3 Phase feat. Dr Motte - Klang Der Familie

Tresor, Berlin, tournis et un peu comme dans le clip de The Jag cette espèce de canicule distendue qui semble être la façon définitive de faire transpirer l'ecstasy de l'écran. Klang der familie, une sorte de "Meet her at the love parade" en plus underground, avec ses petits synthés asthmathiques et obsédants. PS : dans le petit coin en haut vous calculez le logo de VIVA, qui d'aussi loin que je me rappelle était un peu la télé des clips du diable, je ne saurais pas être plus précis.

13.2.07

NYPC - The Bomb

NYPC - The Bomb


Mon voisin me faisait récemment une critique à propos du rayonnage de la superette "vous postez trop souvent en ce moment". En voilà une critique.
Oui n'est-ce pas là le principal défaut d'un caissier? Tous les jours il est tenté de vous faire part du dernier clip de votre groupe préféré. C’est une maladie.

Il en va ainsi de NYPC. Après le remarquable clip de "Ice Cream" (que je vous encourage à regarder si ce n'est pas déjà chose faite), voici que les protégés de Modular récidivent. Qui s'en plaindra? Mon voisin peut-être mais sûrement pas vous. La vidéo n'est pas encore sur youtube c'est dire à quel point elle est fresh.
Concernant les NYPC, on ne peut qu'appliquer de nouveau le constat qu'avait fait ks à propos des Pipettes (voir en février 2006 ici). On a nécessairement sa NYPC favorite (oui il y a aussi deux mecs, mais c'est comme pour les Ace of Base, ils sont là certes mais on ne sait pas trop pourquoi). Personnellement j'ai un faible pour Lou aux claviers.

Le clip de "The Bomb" est beaucoup plus classique que le haut en couleurs "Ice Cream" même si l'on distingue toutefois quelques réminiscences comme le plateau pivotant ou une charte couleur des plus appréciables.
Il n'en demeure pas moins qu'on passe un moment très agréable.

La mini-tournée avec les Klaxons, CSS et Sunshine Underground s'achevant, la prochaine étape pour les disco pop punk de NYPC c'est donc la sortie du nouveau single "The Bomb" et sa cohorte de remixes, dont l'un est signé par les parisiens de The Teenagers.

EDIT technique: j'ai remplacé la version Stream par la version youtube qui est maintenant disponible (cliquer sur l'image).

Hadouken! - That Boy That Girl

Hadouken! - That Boy That Girl


Le revival fluo, c'est bien souvent comme Sheila 2005 qui tente de nous faire croire au revival disco : une vaste fumisterie. Mais dans ce gloubi-boulga épileptique et halluciné d'écrans clignotants sur fonds de sirènes à tout va, on a parfois de bonnes surprises.

Certes les Hadouken! ne sont ni les prems, ni les plus beaux, et je pense même qu'ils ont compris que pour faire la promo des skinny jeans on leur préfèrerait toujours les crevettes horrifiques.

Mais ce groupe c'est avant tout un chant reconnaissable entre mille, une énergie monstre et des morceaux débordant d'enthousiasme pas si juvénile. Et puis ce clip-là, c'est presque un manifeste anti-foutage de gueule, ça n'a l'air de rien mais c'est bigrement bien fait et quand tu verras les parois hypnotiques tu te souviendras du temps où tu jouais avec ton écran de veille "labyrinthe 3D". Hadouken! dans un paquet cadeau, Hadouken! dans tes petits papiers. Ouvre grand tes yeux, le guitariste a un T-shirt Bono Must Die, c'est pas de la revendication (elle est où la pétition ?!!), juste un des meilleurs groupes de Londres en ce moment.

Hadouken! c'est comme qui dirait la bande de mecs sympas de la perfide Albion, potes avec tout le monde, avec des clips qu'on croirait faits un peu à l'arrache mais qui sont tout sauf cheap. Sans le dinosaure et sans gros seins. Ok. Mais leurs caquettes sont plus stylées.

The Horrors - Gloves

The Horrors - Gloves


De la pointe de mes longs cheveux, l'horreur tire vers le dancefloor. Pas de petits bras coincés pour indés, juste des corps qui se jettent et des bleues qui naissent. L'amour a rendu l'âme, ici commence le soufre.

Oublie tes parures fluo, on vient le regard bas en finir avec la vie. À bout de souffle, la tête dans le vide et les tripes à l'air on déambule.

L'ambiance est baroque en ce début d'année.

Lache la MD, opte directement pour la Strychine, passe la seconde, en sens inverse avec un couteau dans le coeur. On en peut plus, on défonce tout. On est les mieux fringués et les moins marrant, notre musique est dure comme un bon supplice. Prends le noir pour ami, jette toi du haut de l'arène et devient excitant.

The Horrors, élu dans ce post, meilleur groupe et plus beau clip de février, rien à branler du reste.

12.2.07

Dead Disco - Automatic

Dead Disco - Automatic (myspace tv)

Okay deux morceaux sur trois sont mauvais chez dead disco. Sauf qu'ici c'est la superette, on regarde des clips. Et celui-ci vaut sacrément le détour. Ô fidèle parmi les fidèles, tu as reconnu le coup de pinceau électronique du maître au premier coup d'oeil, tu deviens un spécialiste. Ce qui est bien.

Le compte est bon: foisonnement de pixels, profusion de mire, superposition/dislocation, pilonnage du canon à électrons, balayage oscilloscope, les femmes, les flashes et les guitares, oui il s'agit bien là des caractéristiques d'un clip réalisé par Saam Farahmand (également à son récent actif les clips des Klaxons, Good Shoes, Clor ainsi que le fameux "hustler" de SMD).
Dans le clip d'"Automatic", Saam Farahmand aime les femmes de Dead Disco, il les rend plus belles que nature avec ses artifices d'insomnie-ma tv implose-stroboscope dans la nuit noire du salon. Maquillage.
Serait-il le Julien Clerc de la réalisation de vidéo-clips?

Mea Culpa, je suis passé à côté en 2006, je manquais de personnel. Dommage car ce clip (un de plus) aurait peut-être mérité un place de choix dans notre classement de fin d'année. Maintenant je vais me prendre la tête pour sélectionner la bonne capture.

Dead Disco (Panda Records) existe depuis 2005, à la production on retrouve James Ford de Simian Mobile Disco, cf Maison compilation 3.

11.2.07

Justin Timberlake - What goes around comes around (Director's cut)

Justin Timberlake - What goes around comes around (Director's cut) (yt)

Justin joue l'outsider en faisant la cour à Scarlett la diva, qui décidement s'en sera fait chuchoter, des mots tendres à l'oreille (cf. la scène finale de LIT) - c'est vraiment frustrant cette astuce quand même. Ce clip annonce-t-il la réalité ? L'avenir et Gala nous le diront.

Il nous rappelle en tout cas que Futuresex/Lovesounds est un album-concept pop tel qu'on n'en réussit plus souvent ces jours-ci ; et il est difficile de ne pas faire encore une fois le rapprochement avec Michael Jackson qui s'était donné cette même ambition de tirer le clip vers un format moyen métrage.

Ce clip est-il une allégorie des relations endogames qui se jouent dans notre blogosphère ces dernieres nuits ? Libre à vous de remplacer les noms, cela ne nous regarde pas, hop hop on se concentre sur les précisions techniques, on vous la fait pro :

This is just the iTunes exclusive download version, a shorter one will be released to TV stations. There's also gonna be a 34 minute long version.

Le boom d'Internet booste-t-il la créativité clipesque ? La réponse bientôt dans Capital magazine, à base de statistiques détaillées et de simili-scoops sur l'argent qu'a rapporté la vente de Youtube.

10.2.07

MSTRKRFT - Street Justice

MSTRKRFT - Street Justice (yt snobe)

Ohhh le dernier MSTRKRFT clipé.
Format court 8 titres, c'est l'album des débuts -The Looks- qui sort en ce moment dans bon nombre de pays de l'Europe des 27. C'est une excellente nouvelle dans la mesure où MSTRKRFT est la preuve que l'on peut être heureux et gâté dans une famille recomposée. Ne pas hésiter à en profiter.

Côté sortie? Vous êtes invités à vous rendre au Bal des Blousons Noirs le 23 février au showcase-Paris. L'animation sera assurée par les labels Modular et Institubes qui ne manqueront pas de célébrer l'album de MSTRKRFT.

Enfin pour conclure ce post qui passera au zapping, 2 mots sur ce clip: Il s'agit d'une copie presque conforme de video youtube d'émissions TV cool, celles que tu n'as pas connues, moi non plus.

8.2.07

Bodyrox feat Luciana - Yeah Yeah

Bodyrox feat Luciana - Yeah Yeah (YouTube clean)

Bodyrox c'est pas pour les enfants. L'idée c'est de donner dans la provoc' facile, mais qui fonctionne. Pour le featuring, ils font appel à Luciana, jolie chanteuse de 21 piges bien énervée et souvent en petite culotte. Pour le clip, ils font appel à plein de mannequins plutôt légèrement vêtus et qui pourtant ont chaud, comme quoi le monde de la vidéo c'est vraiment magique. Pour ce qui est de la réalisation, eh bien que dire, sinon que dans le genre lascif, Paris a encore du boulot pour en arriver là. Rien d'extraordinaire, juste un montage bien foutu, un bon rythme, des bonnes meufs ET un survèt rouge !

Luciana tire la langue, les acteurs jouent de la langue, la tienne pend, tu baves, normal.

7.2.07

Datarock - Fa-fa-fa

Datarock - Fa-fa-fa (YouTube en décalage)

Pendant 6 mois tous tes amis t'ont saoulé avec "la chanson qui commence par des sifflements, mais oui, tu sais..." Depuis 3 mois leur problème c'est celle qui fait "Fa-fa-fa" et là pourtant c'est moins compliqué, Datarock a dû piger le coup du titre-qu'est-pareil-que-le-refrain (cf CSS avec Alala, etc.)

Ce titre, tu l'entends partout, et à chaque fois c'est instantané, ton cul remue à la troisième seconde grand maximum, le temps de réaliser que t'es au taquet sur la piste il est déjà trop tard.

Côté vidéo c'est Nip/Tuck à Palm Beach avec un clone de Pink et plein de survèts rouges. Ambiance.

6.2.07

Goose - Low Mode

Goose - Low Mode (Youtube pervert)

Basse synthé dégeu et pied pervers qui appuie pour que ça gicle. Tu l'as ton gimmick de 2007. Je te le chante ça fait "gna gna mmmmgnagnagnagnagna" c'est pour les clubs rock, c'est putassier à mort. Je vais en reprendre un au bar et fonce au premier rang faire ma groupie bourrée. Je fais l'amour avec le mec au synthé et dénigre le chanteur, j'ai fait mon choix, j'aime la perversion et pas les chanteurs qui minaudent. Ta voix saturée ni changera rien, tu n'es qu'une petite pute derrière ton micro.

Ok la boîte est intimiste, ok tu préfères mater la bonnasse du premier rang, mais n'oublie pas un de tes potes touche un potar, balaie les fréquences pour que les booty remuent devant toi.

Goose, concentré de bonnes choses avec un zest de chanteur énervant, parfait pour remplir sa fonction de tube d'un soir. Si on balaie le rang d'enfants du dancefloor Jacques Martin, on voit un 9 pour le mec au synthé, un 8 pour le batteur, un 10 pour le directeur de la photo et un 3 pour le chanteur. Jacques rappel ce dernier à l'ordre, on ne met pas de mauvaises notes et on ne dit pas "petite pute", le gamin lui fait un doigt.

Future Hate / Love Sounds

Mason Vs Princess Superstar - Perfect (Exceeder)

Mason Vs Princess Superstar - Perfect (Exceeder) (Youtube Fuck)

"Push it Push hit, watch me working…"

NOM DE DIEU ! Princesse superstar nous refait son Fuck Me On The Dancefloor (RIP DISCO D), version "put your hands up for Detroit". Que dire ? Ode à toi, petite bitch, tes vrais cheveux bruns me donne envie d'hurler à la petite mort. Bouge sur ton gros ballon, ma douce, on en oubliera ce titre racoleur. Non, envoie-moi un mail, débarque chez moi avec tes copines, le lit est grand et les enceintes "perfect". Fais des trucs chanmé comme la roue, des étirements, enfin tu sais… Non ? oublie… Passe-moi un coup de fil. Viens ici, je te passerai des disques ou y'a pleins de gimmicks à pomper (Simian Mobile Disco, P Diddy, Coolio…).

Oups, j'ai relevé ton secret, comme ton haut déjà bien ouvert, comme ton entrejambe bien offert, comme le jour ou j'ai découvert que tu simulais.

Ne pleure pas, on sait que ton buzz descend à mesure que le notre grandit. Alors, je suis gentil, je t'offre une partie de buzz éclair de 2min40, exposition toutes organes ouverts sur les grandes ondes de la Superette. Je le fais pour toi, n'oublie pas de poser mon billet sur la table.

5.2.07

M.I.A. - Bird Flu

M.I.A. - Bird Flu (yt)

Souvenez-vous c'était hier: 2005, le premier album de M.I.A.
A l'époque la superette postait des clips de bonne qualité en real player ou en quick time puisque youtube n'existait pas. Tout le monde était amoureux de M.I.A. Elle nous rendait dingues depuis des mois avec ses sapes, ses singles et ses clips aussi bien pourvus en éclaboussures sonores, en rayures et motifs bigarrés que les rêves peinturlurés que tu fais quand tu as la grippe. Dans le même temps H&M bradait ses invendus de sweats à capuche et autres tees vintage sans se douter que Klaxons, les fans de Kaxons et Vincent les porteraient deux ans plus tard. 2005 c'était aussi l'apogée des blogs mp3 en yousendit, le mien avait le nom le plus cool à c'qui paraît.
En 2007, M.I.A. est sur myspace comme tout le monde. On réécoute galang, on découvre ses nouveaux morceaux, et on regarde son dernier clip, dans le pure style M.I.A.: animaux, ciel ouvert, ambiance exotique et tribale.
Et Timbaland?

F.U.S.E - Substance Abuse (rave anthems #6)

F.U.S.E - Substance Abuse (yt)

L'autre réalité passionante des rave anthems, l'axe Detroit - Berlin - Sheffield, de Plus 8 à Tresor, en passant par la bleep techno des débuts d'où dérivera toute cette histoire d'intelligence artificielle, IDM, electronica, avec le succès que l'on sait. Substance Abuse, you can call it acid, pas l'acid des débuts de la house sur Trax à Chicago, pas les hymnes foutraques à la D-Mob, non, l'acid de la techno, celle qui perd la tête dans les produits de la chimie moderne, qui en retour marque son imagerie. Le numérique a radicalisé le montage des attractions cher à Eisenstein, et la rave s'est toujours annoncée sur fond d'inversion des couleurs, comme envers du décor, monde parallèle

- d'où la difficulté à appréhender l'idée de la nouvelle rave, normalisée, calculée comme cérémonial référencé pour ceux qui savent, même si en même temps probablement spontanée et innocente pour la nouvelle générations de kids qui avaient mécaniquement raté le coche. En 1991, il y a un sens de l'émergence d'une communauté qui se découvre, se reconnait et se galvanise de ça ; en 2006, cette pure naissance est impossible, alors on voudrait danser pour maudire l'idée que la fête puisse se transformer en histoire, et réaffirmer que dans l'envie purement sexuelle de s'amuser cette nuit, on en aura éternellement rien à foutre des greffiers du revival qui tracent les traits entre les points numérotés de leurs discothèques multimédia -

Richie Hawtin aka FUSE aka Plastikman a composé les plus belles pages de la techno, il est impossible de l'ignorer. Plus 8 vient de rééditer sa retrospective avec quelques enrichissements sous le titre Cabinet Classics, profitez-en.

4.2.07

Quadrophonia - Quadrophonia (rave anthems #5)

Quadrophonia - Quadrophonia (yt)

Il devient superfétatoire de préciser Youtube entre parenthèses alors qu'il n'y a pas si longtemps, la Superette découvrait que ses perspectives allaient se multiplier avec ce site qu'on hésitait encore à linker, si je parle de ça c'est que d'une certaine manière ce clip de Quadrophonia a pu représenter un futur relatif qui est la source de l'excitation.

Aujourd'hui ces lumières et effets arachaïques sont un patrimoine à revisiter comme un sample obsessif de violons émulés par dessus une vieille beatbox, l'histoire musicale s'écrit avec un bic quatre couleurs, la naïveté d'hier au panthéon demain. Un vrai "oldschool UK breakbeat rave anthem", une époque où la science-fiction dans la musique c'était les timestretchs abusifs, qu'en jouant au jeune vieux con, on a le droit de preferer aux concours de reverbs d'un dubstep passablement stérile.

2.2.07

Chris Clark - Ted

Chris Clark - Ted (myspace vid)


"C'est quoi pour toi l'electronica ?

- Quelque chose de froid, de sophistiqué dans les sons et d'un peu monstrueux et bizzare parce que c'est pas formaté dans la construction tu vois, un peu comme un insecte technologique tu vois

- Un exemple ?

- En ce moment j'écoute pas mal Body Riddle, l'album de ce mec chez Warp, Chris Clark, bon ça vaut pas Aphex Twin mais...

- Ah ouais Aphex Twin c'était pas lui qu'avait un clip trop chelou là avec une tête de mec trop déguelasse sur des corps de meufs trop bonnasses ? Chris machin là c'est pas le réalisateur ?

- Euh si c'est bien Aphex Twin, c'est le clip de Windowlicker dont tu parles et non il ne faut pas confondre Chris Clark avec Chris Cunningham, le réalisateur. La vidéo de Chris Clark est faite par 1stAveMachine, si tu veux un point commun il est dans ce côté glacé, après tu risques d'être déçu..

- Ouais sinon t'as téma la dernière video de Cassie ?

- Ouais il viennent de le poster sur la Superette ça défonce !"

Silicone Soul - Right on! (rave anthems #4)


Silicone Soul - Right on! (yt)



Il y avait de quoi se perdre entre les versions, "Right on 4 darkness" dans un esprit un peu dark un peu dub sur l'album, "Right on, right on", l'instrumentale et son gimmick de violon, et le vocal mix qui développe le potentiel commercial, le lyrisme années 90, les kits de percussions qui font s'évader alors qu'on vit dans la ville comme on peut. Je suis sensible à l'idée que la partie supérieure du corps humain puisse s'adapter pour qu'il devienne un ghettoblaster sur pattes.


Think About Life - Paul Cries

Think About Life - Paul Cries (mov)

Je ne sais pas ce que vous avez fait de votre mois de janvier vous, mais moi j'ai écumé tous les classements de 2006 de l'internet. Meilleur album, meilleur single, meilleur bassiste, meilleur micro, meilleure coupe de cheveux, meilleure amélioration, je les ai tous lus.
Or je suis formel: dans tous ces classements, en dehors de quelques obscures listes montréalaises, aucune trace de Think About Life.

Quel choc.
Pourtant rien d'étonnant à celà remarquez: peu de gens connaissent Think About Life, et de toute façon ceux qui connaissent trouvent ça limite. Ou alors ils trouvent ça super cool. Ouais parce qu'en fait c'est super cool Think About Life. On y trouve "a black guy, a hipster and an albinos" tous trois réunis pour jouer des chansons débiles avec des instruments en carton histoire de faire danser les filles, les garçons et le reste du monde. Ca a l'air limite raconté comme ça mais en fait non, c'est juste super cool. D'abord parce que leurs chansons ne sont pas si débiles que ça et offrent parfois des contre-pieds hallucinants, toujours servis par une rythmique de militaire drogué. Ensuite parce que leurs concerts déboîtent et que Dishwasher, le chanteur-gourou, est le mec le plus drôle de la rive nord. Enfin parce que ce groupe appartient à la galaxie Friendship Cove (et sont signés sur Alien8) et que ses membres sont impliqués dans bien d'autres projets tous plus super cools les uns que les autres.
La pochette de leur album est bien mieux que celle des Klaxons.
Ils ont un morceau qui s'intitule "(slow-motion slam-dunk from the free-throw line)".

Je ne sais pas trop ce qu'ajouter d'autres pour vous convaincre de regarder ce clip (qui n'en est pas un, tout ce que j'ai pu trouver étant une vidéo live tournée par Richmond Lam lors du lancement de l'album au formidable Club Lambi) (mais de toute façon on a qu'à mettre cette vidéo dans le bac à soldes, ça tiendra compagnie à la version Brian Joubert de Pull Shapes).
Think About Life, en tête de mon classement 2006 des meilleurs groupes. Rien que ça.

1.2.07

The Knife - Na Na Na

The Knife - Na Na Na (YouLove)

Voici le dernier clip de The Knife. Mon coup de coeur, mon brise-coeur. Et c'est d'ailleurs le sujet de cette vidéo.

De la vapeur trouble l'objectif de la caméra et un couteau trouble l'étreinte d'un jeune couple. C'est lent, beau et violent, comme l'amour l'été quand le soleil ne veut plus se coucher.

Comme la vague irrésolue.

Na na na.

Entre mes reins.

Na na na.

Entre tes reins.

Na na na.

L'amour physique est sans issue
.
Na na na.

Décidément, avec The Knife, on n'est jamais déçu. Leurs vidéos sont toujours magnifiques. Peut-être parce que leur musique, c'est déjà du cinéma.

The Game - Wouldn't Get Far (feat. Kanye West)

The Game - Wouldn't Get Far (feat. Kanye West) (flash)

Le dilemme du producteur américain. Un clip de gangsta rap, des gros moyens, de la rotation prévue sur MTV : comment innover un peu sans bouleverser les règles du genre ? Ben, par exemple en repompant une bonne vieille idée des Roots : l'insert de textes ironiques sur la vidéo.

Evidemment, le clip de The Game n'est pas aussi réussi que celui des rappeurs de Philadelphie. Mais quand même, on sourit devant quelques inserts marrants, comme "Rap stars are always late" lorsque Kanye West débarque enfin dans le clip. Derrière la blague, on retrouve bien sûr des grosses voitures, des bi-atches et des pneus de 4/4. Faut pas pousser quand même.

Wouldn't Get Far est le troisième extrait du dernier album de The Game. Les vrais fans détestent et c'est bien normal : à la prod, Kanye West fait du Kanye West. Moi, j'adore.