29.6.07

Isabelle Adjani - Pull Marine


1983 c'était certes Scarface. je vais pas te dire que c'est chantmé Scarface. Je l'ai pas vu. J'ai joué à Vice City en revanche. Et mon reuf reconstituait les scènes de Scarface. Tony Mantana. Ah oui c'est un joueur de football américain, c'est ça? j'avais un tee. Chantmé. Putain je m'en ouf de Scarface. Pouquoi je le regarderais aujourd'hui. Je connais l'histoire par coeur. Un mec qui part de rien, qui arrive tout en haut, et qui finit bien bas. Arrêtez de m'en parler. Pourtant j'aime beaucoup Al Pacino jeune. Est-ce que je vous parle de vieux trucs moi? nan.

"Pull Marine", d'Isabelle Adjani? C'était en 1983, j'crois. En fait d'après mes calcul, cosinus divisé par sinus, on a coutume de situer le gros démarrage des clips cette année là avec le "Thriller" de Mickael jackson. Zombie bikini bitch party.
La genèse du clip à proprement parler se situe bien avant. Mais le clip tel que nous le connaissons aujourd'hui (où tel que nous l'avons connu il y a peu) démarre réellement un an après le cauchemard de Séville.

En France on n'est pas vraiment dans les starting blocs à l'époque, tout juste sur le stabi pour l'échauffement. Pourtant il y a bien un ou deux arbres qui cachent la forêt en friche. Il est des clips décisifs comme celui de "Pull Marine".
Un 45 tour 1er au top des ventes, Gainsbourg qui raffle la mise, et un jeune réalisateur s'essayant au clip musical: luc Besson.
Désormais le clip musical transforme les pratiques cinématographiques. Tout est permi. Maintenant la musique est suzeraine, l'image son vassal. Besson s'amuse avec un nouveau format, il joue avec les effets spéciaux, teste de nouveaux éclairages, et se prend à rêver.

28.6.07

Interpol - The Heinrich Maneuver


Pendant les premières secondes, je n'y croyais pas vraiment, la faute au gros plan, au filtre micro, tout cela débutait si mal, à peine 5 secondes et je perdais déjà mon temps. Il ne faudrait rien n'attendre de cette vidéo.
A mesure que le plan fixe s'élargissait, je me prenais à imaginer une sorte de patchwork papier glacé mais animé. waou animé. Mouais pourquoi pas. Un patchwork animé mouais pourquoi pas.

Mais au fur et à mesure que ce zoom avançait à reculons, il apparaissait que tout ceci n'avait rien à voir avec du vulgaire collage, d'ailleurs d'où avait bien pu me venir cette stupide idée de patchwork, merde c'est Interpol tout de même, ce genre d'artifice c'est bon pour le cahier de souvenir de la voisine de classe de la 5ème D. Elle se sent une âme d'artiste que voulez-vous.

Un petit effet rewind, oui facile. Non c'est plus complexe que d'habitude. intéressant.

Le film se déroule, je commence maintenant à saisir, oui je pense même pouvoir anticiper sur ce qui se trame.
Ah ok ce sera donc ça. C'était ça. C'est ça? Indicatif, présent, imparfait futur, conditionnel. Mais on mélange, subtilité oui. Et on la regarde à nouveau.

27.6.07

Kanye West - Stronger



Un goût de revanche.
Kanye West a perdu le dernier prix MTV du meilleur videoclip face à l'équipe Ed Banger / So-Me ?
Qu'à cela ne tienne.
Quand on pèse, le cool on se l'approprie. Et quitte à s'approprier de l'electro française managée par Pedro Winter, autant taper dans les originators.
Echange de bons procédés, je vous sample vous apparaissez dans le clip, on échange nos publics.
Ou simple contrat à gros sous ?

Busta Rhymes utilisait la voix de "Technologic" pour "Touch It".
Kanye lâche enfin les cuivres pour un échantillon de "Harder Better Faster Stronger".
Et fait apparaitre Daft Punk sur la video. Quand les robots s'occupent de toi, ça rend plus fort, le message est clair.
Daft Punk allait chercher Matsumoto, Kanye se réclame d'Akira.
Le duo de français devenus superstars pop mondiales a donné la leçon, l'ourson la suit.

Avec ça, des scènes très cinématique de jeux videos, caméra qui dézoome, plans fluides sur la machine à fabriquer un ghost, ou un surhomme, qui engloutissent le budget.
Le GROS BUDGET.
Le budget de Kanye-qui-pèse.
Il pèse ! Il a des flammes "je vais me transformer en super sayan 12" derrière la tête. Genre.

Alors ? Alors ok.
C'est limite, boursouflé d'intentions (le délire Fast & Furious Tokyo Drift), mais avec des lunettes grillages, Tokyo et une bitch comme il faut, ok.
C'est autre chose que le nounours du college.
La transformation est réussie.
Il en sort grandi. Plus fort. Stronger.
Ce qui ne tue pas rend plus fort. Merci So-Me.

PS : non, pas de divagation sur Nietzche. Demandez Elise à l'accueil pour ça. C'est pas parce que je rentre de RTT que, hein, bon.

26.6.07

Catherine Ferroyer-Blanchard - Chanson d'Amour

Un grand classique de rayon: l'invité de la superette. En quoi ça consiste? C'est très simple, tu es un lecteur de la superette, un clip récent te tient à coeur et tu t'exclames de ne pas le voir apparaître dans les rayons de ta superette préférée, alors tu prends contact avec la superette, éventuellemnt un dialogue s'instaure puis accouche d'un accord mutuel. Tenez, Crame de Mort Aux Jeunes a pris contact avec nous. Alors il est notre invité.


Dans les bois, on finit toujours par te retrouver avec ta robe à pois. S’il te plaît, reviens, ne me quitte pas, ou alors d’accord. « Au fond comme toi je suis seule, mais attention, ça n’est pas grave. » Dans l’enfance imaginaire,rien n’est grave. Dans l’enfance imaginaire, on sautille dans les prés, on porte des bretelles, on est bien éclairé par le soleil. On approche vaguement un micro unplugged de ses lèvres immobiles et ça signifie déjà chanter des chansons.

Le clip est réalisé par Yoann Lemoine dont les films sont des albums à feuilleter. En tant que live dancer de Catherine Ferroyer-Blanchard, j’aurais pu figurer dans ce clip, mais ma collection de bermudas était trop short. « Chanson d’amour » est sortie sous forme de cassette deux-titres uniquement. (Cela implique : le support cassette audio est back dans les bacs.) Dans l’enfance imaginaire, le walkman est vissé à la ceinture.

Crame.

La sélection du 26 juin 2007

Depuis que j'ai décidé de virer KS aka Kevin Smith aka la social traite, il souffle comme un vent de fraîcheur et de liberté dans les rayons de la superette. Le carrelage est déjà orphelin de ses très animales roulades frénétiques dont il était coutumier chaque fois qu'il manifestait sa joie. Par exemple lorsque dans un clip on pouvait observer la vie la vraie, KS était heureux car il aime l'authenticité. Tant pis il nous reste d'autres filières, le ménage sera aussi sans lui.


Que voulez-vous en cette période post-électorale, il faut bien que des têtes tombent. Et c'est bien ce qui me vient à l'esprit en regardant le premier clip du duo corse Les Petits Pilous, réalisé par Mathieu Danet: Certains ont un peu trop chanté cet été, sauf que c'était pas l'été. D'ailleurs il y a "Arrêt sur Image" qui disparaît définitivement de la grille des programmes de France 5, je salue cette décision courageuse, moi-même je dois m'imposer une régénération salutaire au sein de l'équipe superette. Les centristes en feront les frais.


Donc il va y avoir du changement. A moins d'une pétition significative et d'envergure. Quelque chose de réellement revendicatif et surtout tape à l'oeil à outrance comme peut l'être le dernier clip de M.I.A "Boyz". Parce que sinon on passera à côté, vous savez ce que c'est on est pris par le temps, et la culture du zapping fait bien des dégâts.


Bref nous sommes le 26 juin, soit le jour de la saint Anthelme. Puisque la tradition le veut, le 26 Juin à la superette c'est la journée de la sélection du 26 Juin. On rend alors hommage à Garrou, Samir Nasri, Colin Greenwood, Dany Boon, Chris Isaak, Aimé Césaire, Jean-Claude Turcotte et Véronique Genest, tous nés un 26 juin. Mais on n'oublie pas pour autant de penser à JFK, à l'ONU et à Richard III. Et en guise de cadeau d'anniversaire que nous offrons à ces grands hommes, et pour célèbrer ces faits marquants de l'histoire de l'humanité, quoi de plus réjouissants qu'un clip de Dead Disco. Je suis amoureux de la chanteuse, je veux bien lui chanter du Julien Clerc.


Conclusion si vous voulez vous faire entendre il va falloir appuyer sur le Klaxons comme pour nous dire que non "It's Not Over Yet" pour KS. Et je tiens là ma plus belle chute, je suis très fier. Tout comme Saam Faramand doit l'être aujourd'hui, grand réalisateur de clips qu'il est.

25.6.07

Robots in Disguise - Girl

Si la pop des années 90 devait être résumée en un groupe, ce seraient Spice Girls et c’est tout. Le girl power, les couleurs de cheveux improbables, les chorégraphies tout droit venues d’une VHS de Véronique et Davina, toutes ces choses sans lesquelles N’Sync et Justin n’auraient probablement jamais joué les petits rats, sont encore et toujours d’actualité et ce clip, réalisé par Dave the Chimp, en est la preuve.

(Un instant j’ai manqué flancher en lisant les libellés de la vidéo, mais on lit très nettement « porn », « sex » et « new wave », rien de pernicieux ni d’incohérent, l’honneur est sauf)

Dans cette saynète au scénario épais comme les culottes de Paris Hilton, les héroïnes de Robots in Disguise, dont le comportement révèle une schizophrénie latente, se prennent pour les Power Rangers et Barbie en même temps. Le résultat vestimentaire est encore plus approximatif qu’un costume Spiderman cousu main par un rôliste périgourdin. Enfin c’est moche.
Une fois vêtues de leur cape magique, elles prennent les commandes de leur mecha et vont tataner des jeunes cadres dynamiques en costume croisé, qui si vous ne l’aviez pas compris représentent les vilains.
L’équation est assez simple : mâle + vêtements noirs + pento = méchant.
La suite des opérations ressemble à une blague potache filée, figure un tantinet plus amusante que la métaphore animalière chez Virgile, c’est vrai.

Attention, ce clip risque de vous faire prononcer des phrases comme « Tiens, c’est drôle, l’Eva 001 avait les mêmes couleurs dans l’anime Evangelion ». Propos grâce auxquels vos amis auront tôt fait de vous identifier comme un dangereux nerd. Prudence.

20.6.07

Loney, Dear - Saturday Waits


On l'a laissé entendre lors des discussions passionnées qui ont agrémenté la diffusion dans nos rayons du clip de What's a girl to do, l'utilisation de têtes d'animaux, masques d'animaux -ou d'animaux tout bonnement- est un grand classique dans l'histoire du clip musical. de Daft Punk à Teddy Bears, de Basement Jaxx à Groove Armada, les music videos sont jalonnées de ces mamifères tous plus exotiques les uns que les autres. Et la liste est tellement longue, on verra ça plus tard dans une rayon taxidermie, comme ça vous pourrez les emporter chez vous.

Mais le toutou et autre chaton à l'écran ont moult attraits qu'envient les acteurs humains et qui nous ravissent à coup surs. Ils sont doux, poilus, mignons, expressifs, touchants, et surtout drôles ou malins. Et d'un point de vue pratique ils ne coûtent pas trop cher à la production, n'ont pas vraiment de caprices de star même si parfois ils font caca un peu partout et vomissent sur commande comme nos amis les acteurs humains de clips.

Ici Andreas Nilsson le réalisateur pousse le vice un peu plus loin. Il fait appel au meilleur ami de l'homme et fournit un bel effort avec un triple combo animaux/tête de vrais animaux/bras d'humains. Et pour couronner le tout, il nous raconte une histoire en mélangeant animation, scènes de vie, et décors naturels. Bravo.

Andreas Nilsson
est le metteur en image de The Knife, c'est dire si vous avez eu l'occasion d'apprécier ses travaux dans notre superette, mon collègue Vincent lui jetait des fleurs c'était pourtant en février je crois et c'était déjà à l'occasion d'un clip de Loney, Dear.

To My Boy - Model


To My Boy? L’énigme pour un caissier de mon genre. Que vais-je bien pouvoir raconter à leur sujet. Qu'ils sont dans le vent? dans la brise ouais, la petite brisounette qui te chatouille le nez à l'heure de la sieste plein air.

Mais c'est bien, ils font des clips, après on est content nous. un décor très simple, fait maison, une sorte de chaîne de production en carton c'est très coloré, très enfantin, cela peut toucher éventuellement votre sensibilité, vous évoquer quelques souvenirs d'ateliers tels que ceux dédiés à des activités qui stimulent la créativité que l'on a perdue à l'âge tendre: découpage, bricolage, collage, coloriage.

Qui n'a pas un jour été fasciné par ces machines industrielles qui avalent une vache en début de chaîne pour la transformer illico en hachis boîte de conserve ou autre steak prêt à déguster, comme dans Tintin en Amérique. Elise notre caissière aurait surement dit d'ailleurs à ce sujet que celui qui n'a pas un jour été fasciné par ces machines industrielles est soit un fou, soit un imbécile, soit un poète, à coup sûr celui-là se lève tard et à tant chercher des aiguilles dans ses bottes il finira sur la paille sans qu'on en fasse grand foin. Cette vidéo est un hommage à la révolution industrielle supplantée aujourd'hui par la révolution technologique. Je me relis à peine.

"Model" est un morceau taquin. En plus il y a un petit robot taquin.

Armand Van Helden - NYC Beat


Donc ce sont bientôt les vacances de la superette, un doux repos nous attend, et de vous à moi on l'aura bien mérité non? En attendant faisons le plein des batteries, emplissons les rayons au rabord pour que vous constituiez vos réserves de denrées non périssables.

NYC Beat est un clip sexy, pas sensuel mais sexy, comme on les aime ici, avec de superbes filles qui font les folles dans le salon. Un clip d'Armand Van Helden en somme. Je pourrais m'arrêter là. D'autant plus qu'ayant mis en gras cette précédente phrase, vous n'irez pas lire la suite, vous allez directement cliquer sur play, desserrer votre noeud de cravate, vous allumer une clope et siroter un ginger ale. Vous avez entièrement raison.

Pour cette raison je ne juge pas utile de vous faire savoir que ces superbes filles qui font les folles dans le salon, croquent aussi la grosse pomme.

En ce qui concerne les autres thématiques développées dans ce clip, le pont de Brooklyn ou les plans aériens de uptown façon teaser de voyage pour la vitrine du Juste Prix il vous appartient à vous et à vous seuls de déterminer s'il eut été utile que je les surligne en gras.

16.6.07

Dragonette - Take It Like A Man



J'aime les films porno. Pas seulement parce qu'il y a des filles nues et des plans en contre-plongée, mais aussi parce que j'aime bien leur rythme. Une scène, c'est 20 minutes (en gros, 5 minutes de préliminaires, 5 minutes à la cool par devant, 5 minutes vénère par derrière et 5 minutes centrées autour des diverses utilisations du sperme) et 20 minutes, c'est une unité de temps très adaptée à nos vies modernes.

C'est le temps qu'on met avant de changer de disque sur sa chaîne, pour manger devant sa télé ou pour lire un journal gratuit. Les 20 minutes du calibrage pornographique ont colonisées notre vie de tous les jours. Et du coup, ça permet d'avoir le temps de se branler, pour peu qu'on sacrifie 20 minutes d'autre chose.

Dans ce joli clip drapé aux couleurs du porno 70's, la charmante Dragonette enchaîne les scènes dans diverses tenues et situations. Le gros problème de cette vidéo, c'est qu'on ne voit toujours que la première minute de la scène. La minute plus excitante mais aussi la moins intéressante. Celle où le plombier arrive et dit, le regard en coin, qu'il fait quand même un peu chaud dans cette cuisine.

8.6.07

Bat For Lashes - What's a girl to do


Souvent, sur la Superette, on vous dit que les clips sont trop bien. Evidemment, c'est de la publicité mensongère. Vaut toujours mieux se regarder un bon film ou une bonne Méthode Cauet, plutôt que de se faire chier devant un écran YouTube pixellisé à regarder des meufs qu'on ne péchora de toute façon jamais.

Mais, pour une fois, faites une exception. Certes, la chanteuse de Bat For Lashes, la délicieuse Natasha Khan n'est pas pour vous - vous êtes bien trop moche - mais qu'importe : vous ne devez pas manquer cette vidéo qui résulte d'un crash inattendu entre Mélody Nelson et Promenons nous dans les bois.

Le pitch : une jeune fille fait du vélo dans la nuit noire, accompagnée d'animaux en peluche récupérés sur le tournage d'un vieux clip d'Animal Collective. C'est beau, luisant, propre, géométrique comme du carrelage dans une pub pour Mr. Propre. C'est arty, étrange, indie, lugubre comme une finale de la Nouvelle Star. J'adore ce clip.

Je cherche le MySpace de Natasha Khan, je lui écris et me déclare disponible.

Tokyo Police Club - Your English Is Good


J'aimerais que ma vie ressemble à un clip de Tokyo Police Club. (J'aimerais aussi que mon chien ressemble au chanteur de Tokio Hotel, mais ça, c'est un autre problème). Ma vie serait douce, les filles fraîches, le soleil charmeur et ce serait comme un retour à la nature - mais sans Denis Brogniart.

Je crois que pour décrire ce clip un brainstorming s'impose. Ecrivons sur un grand tableau blanc tout ce qui nous passe par la tête.

Allez, on ne se censure pas : Au Revoir Simone, ballerines, Stockholm, franges, seventies, filles, Paris Paris, Au Revoir Simone, Simone elle est bonne, Koh-Lanta, lac allemand, filles, après-midi inépuisables, tee-shirt mouillé, Johnny Weissmuller, moule-bites, accro-branches, filles.

Maintenant, on fait les comptes.

Ma mère va encore me traiter de "sale nerd" : eh oui, je parle en tags.
Caissier va encore me traiter de "feignant" : je sais, ce post est torché.
Gonzo va encore me traiter de "boloss" : d'ailleurs, je comprends pas bien ce mot.
KS va encore me traiter de "gay" : il a tort.
Elise va encore me traiter d'"obsédé" : ben, non, pourquoi ?
Redhotcar va encore me traiter de "journaliste" : toi-même.

7.6.07

TTC - Travailler



Je viens pas dire de la merde sur l'album de TTC ou sur le solo de Tekila, on va juste reprendre où ils s'étaient arrêtés, il y a quelques temps, vers le 2e album ou quelques feat. je crois.

Travailler, nouveau clip, dopé au Juvabien par Orgasmic, a le gimmick pute comme "une bande de mecs sympas" sonnait bien dans ta caisse. On peut enfin rouvrir les fenêtres et monter le son, on travaille les voisins, à coup d'heures sup' dans les enceintes. Fillon, on est pas exonéré de gueules de bois, nous on se paye en cuite et en cernes. C'est ca le travail, le mojo se travaille, travail / sortie / extra / travail / exta / travail. Body à + 25% et les filles bénéficient de la même majoration. Mets toi bien ça dans la tête, la France qui se lève tôt et se couche tard, et parfois se lève quand tu te couches et "nous on va jamais en vacances on est des fous". Vrai. Les vacances c'est dans ta tête.

J'étais entrain de travailler mes cernes devant l'ordi, quand le grand caissier a rempli mon agenda et ses petits trous. J'aime bien travailler à la Superette, Elise en petite tenue, et des handclaps sur tes fesses.

5.6.07

Prinzhorn Dance School - Up! Up! Up!


En ce moment sur la superette, c'est tout juste si les caissiers ne sont pas en grêve. Heureusement depuis quelques semaines tout va bien ici bas puisque le service minimum existe.
Un service minimum à l'image de ce morceau "Up Up Up" à peine meilleur qu'une improvisation des français de Just Another Meal(*).
"Up! Up! Up!" c'est Prinzhorn Dance School, un duo de chez DFA, ils viennent de sortir leur premier single je crois, et un album serait prévu pour cet été. On n'en sait guère plus étant donné qu'ils n'ont pas de myspace. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, pas de myspace, pas de site non plus me semble-t-il. Oh rien de grave si l'on considère "Up! Up! Up!" comme le contraire de youpi youpi youpi: 5 notes de basses, de la guitare à un moment et une grosse caisse + caisse claire, c'est tout. On dirait presque un b-side.
Service minimum pour le clip? Mais c'est déjà inespéré d'avoir un clip pour accompagner un pareil morceau. Un clip qui -il faut bien le reconnaître- à quelques attraits, il y a une batteuse qui porte des bottes par exemple, et des recettes de cuisine. Bien d'autres choses encore comme du bricolage mais je ne veux pas trop en dire. Ah si, juste: rien à voir avec un clip de Michael Jackson.

(*) Mon feu groupe du lycée avec oliv, greg, et chris (en ce temps personne n'avait de myspace donc personne ne s'affublait de pseudos ridicules (tels que "caissier") et à propos de l'internet on disait "surfer sur le web"). On n'a jamais percé. Une fois on a donné un concert dans le salon de mes parents. Il devait y avoir 15 personnes environ, c'était stressant un peu, mais à la fin le public conquis d'avance a applaudi. Ont-ils applaudi parce qu'enfin le concert était terminé? je ne le saurais jamais vraiment, c'est mieux ainsi.