31.7.07

Kanye West - Can't tell me nothin' (video remix)

A l'occasion des Journées du Patrimoine de l'Internet, la Superette vous ouvre ses portes et vous révèle ses petits secrets. Aujourd'hui, parlons de notre forum interne.

Le forum interne est une sorte de "Parlement" de la Superette. C'est là où se prennent les grandes décisions, là où se font et se défont les alliances. Les délibérations ont lieu à huis-clos, protégées qu'elles sont par un astucieux système de mot de passe.

Ce forum s'appelle bizarrement "oui, oui, oui". Le sous-titre choisi par Caissier est tout aussi mystérieux : "cuisine délicieuse". J'avoue que je n'ai pas compris le sens de tout cela. Je pense qu'au fond Caissier ne le sait pas non plus, mais cela permet à notre patron de se croire important, de se dire qu'il a assez d'influence pour imposer au nez et à la barbe de ses caissiers un nom débile au forum interne.

Outre les traditionnels "Yalta des meufs" entre Gonzo et moi au lendemain de soirées animées, ce forum interne permet de nous poser les vraies questions au sujet de la Superette : quels clips poster ? quelle stratégie adopter sur MySpace ? pourquoi il n'y a que nous qui mettons des commentaires ?...

Je voulais aussi vous parler du nom des topics. Ils sont en général fleuris et reflètent l'état d'esprit troublé des 6 caissiers. Voici une liste des meilleurs (le nom de leur auteur est précisé, pour les fans) :
- chier sur les blogs, Caissier
- la superette, première sur les honda, Gonzo
- le forum des lorientais, Caissier
- accord du participe passé d'un verbe pronominal, Caissier
- Le K, KS, Gonzo
- le topic de la cuisine libanaise, Vincent
- les posts sans texte, c'était 2005, Caissier
- VoitureRougeChaude, Gonzo

Et mon préféré, signé évidemment Gonzo :
- Caissier Putes Poitiers Raffarin Sexe Anal Forum Geek Real

Tout ça pour vous dire que longtemps, on a hésité entre mettre des liens vers des vidéos de qualité ou insérer dans nos pages des YouTube de merde. Ce débat a eu lieu sur notre forum interne. La question a été tranchée : on a choisi les vidéos pourries mais embarquées.

A bien regarder cette vidéo marrante de Kanye West (avec un étonnant featuring de Bonnie Prince Billy), je crois qu'on a eu tort. C'est bien mieux ici que sur ce YouTube merdique.


Youth Group - Forever Young



La jeunesse, c'est cool. Suffit de comparer les filles à une soirée Fluokids et à une soirée Blogothèque pour s'en rendre compte. La jeunesse, c'est beau, c'est exalté, c'est l'inverse d'un petit déjeuner Ricoré.

A ce propos, le Front de Libération des Jeunes, sombre groupuscule (qui a vraiment existé, je le précise) publiait à la fin des années 60 un communiqué qui annonçait, des années en avance, ce qu'aurait pu déclarer Guillaume/Redhotcar à l'AFP s'il avait mieux réfléchi : "Qu'une chose soit claire : nous ne sommes pas contre les vieux, mais contre tout ce qui les a fait vieillir".

Je crois que tout est dit. Je vous laisse regarder ce clip australien, reprise d'un vieux titre d'Alphaville, ode béatifiant à la jeunesse et à tout ce que nous ne serons plus bientôt.

"Let us die young or let us live forever
We dont have the power but we never say never"
Ces phrases devraient être écrites au frontispice de la Superette.

30.7.07

Liars - Plaster Casts Of Everything

Une couleur orange, une variété de rayons, des caissières et des caissiers qui s'agitent...Non vous ne rêvez pas vous êtes bien dans une superette...Pourtant à y regarder de plus près ça n'est pas vraiment une superette, c'est un site de l'internet. Vous êtes en fait sur le web.

C'est bon, j'ai mon intro "Capital", je peux bosser pour M6.

Bonjour c'est l'anniversaire de la superette, elle a 2 ans environ.
Et Patrick Daughters (cf. les clips pour Feist) est le réalisateur de ce très remarquable brand new clip pour Liars, un clip sans chorégraphie.


"Plaster Casts Of Everything", une des meilleures vidéos qu'il m'ait été donné de voir ces derniers jours, tombe à pic. C'est un road movie cauchemardesque qui mérite l'emploi de qualificatifs ou autres termes type "cadavérique" ou "embolie cérébrale" comme dans un texte de rap indé français.

Vous y trouverez surement des références cinématographiques de films d'auteur que je n'ai jamais vus, et que je ne verrai jamais. Vous me raconterez.

26.7.07

Chromeo - Tenderoni


Directed by rozan et schmeltz.

23.7.07

zZz - Grip

Une première: la Culture fait son entrée en grande pompe dans une superette. Rendez-vous compte, le musée à porté de caddie.
Attention beau clip concept, il est tout frais, il sort du musée c'est un pret exceptionnel pour la superette. Rangeons cette oeuvre au rayon exposition. Je vous pris de ne pas stationner devant l'estrade, faite le tour et tout le monde y trouvera son compte.


Alors je vous retranscris le cartel si vous ne le voyez pas bien, et je parle fort pour ceux qui sont derrière: Le clip a été réalisé live en une seule et unique prise avec des gymnastes spécialistes du trampoline, qui exécutent des figures complètement dingues pour mieux simuler des effets vidéos caractéristiques.

Ce curieux projet a été commandité par le TAX-videoclipfonds. Le cahier des charges était à la fois simple, à la fois fastidieux, deux critères très importants devaient etre respectés, quels étaient-ils?:
- que le public puisse apprécier le clip en direct
- que le produit final soit immédiatement ajouté à l'exposition, c'est à dire quelque soit le résultat.

Grip is a Xelor & Goeroe media production commisioned by the TAX-videoclipfonds / Jan Schuijren.

20.7.07

Leftfield - Swords

Les superettes ferment l’été en général.
Nous pas.

« Swords » n’est pas un clip so 90s à proprement parler, il est de 2000. En revanche Leftfield c’est on ne peut plus so 90s. Et Leftism (1995) est sans doute le premier cd de techno ou de ce que vous voulez sans aucun lien avec Geffen ou 4AD que j’ai eu entre les mains il me semble.
En 1995 ou 1996. C’était Florent qui me l’avait prêté pour que je le copie sur une cassette. Florent avait de la chance, il avait un grand frère qui allait dans des raves. Parfois son frère rentrait en pleine journée avec des vêtements hybrides à base d’aluminium et de couleurs flashies genre de l’orange superette. Il était coiffé de drôle de casquettes il avait vraiment l’air d’un guignol dans cette tenue. Florent nous certifiait que son frère ne prenait pas de la drogue. Nous on regardait le JT, on avait vu Trainspotting, ou on était sur le point de le voir je ne me rappelle plus très bien. Bref on était tout à fait au courant que rave rimait avec drogue. Malgré tous ses efforts, cette touchante solidarité familiale ne faisait pas illusion, on n’en croyait pas un mot. Mais on ne voulait surtout pas le contredire, il était un peu susceptible, large d’épaule. Et surtout ce qui nous importait c’était de se voir offrir le goûter et si ça passait bien on pouvait même espérer repartir avec la VHS du film X de canal plus sous le bras. Le jeu en valait la chandelle.
Bref quand je fis tourner ce cd de Leftfield sur la platine du salon, piste deux sur « Afro Ride », j’ai poussé le volume au maximum en me disant 2 trucs :
-putain mec t’écoutes de la techno, t’es un ouf.
-le carrelage (car j’étais allongé sur le carrelage) c’est froid mais t’aimes bien cette sensation, ça ne veut pas dire que tu es gay.
Mes souvenirs de Leftfield s’arrêtent dans ce salon, parce que je suis passé à autre chose. Comme tout le monde.


Le clip de « Swords » (qui date de 2000 je le rappelle) mérite un place de choix dans le rayonnage de la superette. C’est ce que je lui offre. Une bonne vieille tête de gondole. Il est magnifique à tous points de vue. Il est superbement réalisé, et l’idée de célébrer la musique en voiture moi ça me parle.

Ecouter de la musique en voiture est un privilège de riche ou de mec qui ne vit pas dans une grande ville. Tout le monde n’a pas de voiture. Pourtant quel bonheur. Un plaisir à vivre seul ou à partager avec des ami(e)s, et sans se faire emmerder par le voisin. Et quel soulagement d’user de cet artifice pour combler le vide d’une compagnie monotone.

Je profite de ce clip de « Leftfield » pour en placer une pour TRAX le magazine, qui va me manquer.

19.7.07

Bac à soldes

"Je fais dans le rack 19 pouces maintenant, je suis rangé des vélos, ça m'intéresse plus toutes ces histoires".


Aujourd'hui j'ai croisé le patron chez la coiffeuse, à Hémisp'hair (rue Jean Jaurés). J'étais au shampoing quand il est arrivé, je causais température de l'eau avec Aurore, et lui il s'est installé directement sur le siège numéro 2, comme ça, sans prendre la peine d'ôter son perfecto. Quel culot. J'en bandais.
"Ma petite Aurore, faites moi donc la coupe de Sergio Leone" hurla-t-il avant d'ajouter, pensif, "mais laissez moi les pattes, j'ai envie de favoris".
Il avait une binette à la main, Aurore n'a pas discuté. Combien de collègues elle avait vu mourir sous les coups de binette du patron? Non, le prêt de la caravane était presque remboursé, Océane rentrait tout juste au collège, Aurore ne pouvait pas se permettre de mourir maintenant. Pas maintenant. Elle m'abandonna en glapissant quelques minables excuses.


Etc. Je vous ai déjà fait le coup un bon millier de fois, vous avez déjà lu ce genre de post et vous savez très bien comment ça se termine (Aurore meurt), donc on va pas y passer la nuit. J'ai rendez-vous aux Assedic et j'ai pas envie de m'y faire appeler Arthur.



Au Revoir Simone - Sad Song

Dans ce clip pour Sad Song, les trois filles d'Au Revoir Simone préparent des biscuits. Le pire c'est que je suis sûr qu'elles le font aussi dans la vraie vie, genre le mardi, c'est soirée biscuits, amène ton sucre glace. Ensuite elle font une boum, elles ont des ballons de baudruche, c'est une orgie.



The Bird And The Bee - Again and Again

Alors oui, The Bird And The Bee on les a découvert chez Pardon My Freedom, le clip est doux et élégant, les melons sont pas mal cette année, demain c'est vendredi, ah juillet, juillet, mois coquin. Un des grands disques de l'été.



Los Campesinos! - You! Me! Dancing!

Los Campesinos apparaissent page singles du Magic, de juillet/août, et d'ailleurs leur morceau est à l'image de ce que ce magazine est devenu: anecdotique. Quelques atouts cependant: le clip est réussi, le EP coûte moins de 7€ et aucune envolée logorrhéique de cette cruche de Faustine Kopiejwski ne se cache dans les six minutes et dix-neuf secondes que dure ce You! Me! Dancing!



Your Code Name Is: Milo - I'm Impressed

Your Code Name Is: Milo vient de sortir un nouveau single. C'est du rock, et c'est chanté avec une paire de lunettes résolument hideuse.



Bran Van 3000 - Drinking In L.A.

Et puis Bran Van 3000, so 90's.


Enfin voilà quoi. Alors après qu'on ne vienne pas me sortir que macache bono, plus de clips en réserve, ça sent le sapin, commencez les provisions de chicorée l'hiver sera rude et gnagnagna.
Et quand bien même les clips seraient morts, soit, tant pis. Nous n'aurons qu'à songer à créer un blog autour de l'univers fascinant des racks 19 pouces (constitué de deux façades verticales en métal espacées de 18 pouces, avec des trous forés à intervalles réguliers sur la partie frontale du rack de manière à ce qu'ils soient espacés de 19 pouces, soit 482,6 millimètres...)

17.7.07

Prinzhorn Dance School - Crackerjack Docker VS Coldcut - Timber (1997)

Tenez par exemple le nouveau clip de Prinzhorn Dance School m'a interpellé. Oui il a fait naître chez moi un simili de réflexion. Je vais vous en faire part mais en premier lieu vous allez le regarder ce clip, sinon poursuivre la lecture de ce post ne vous sera pas d'une grande utilité.


Bien.
Venons en maintenant à la réflexion.
-Le trombone de word est prétentieux. Faut toujours qu'il la ramène avec son air péremptoire et ces synonymes à la con. On sait bien qu'il a un dico des synonymes. C'est vraiment n'importe quoi. S'il s'imagine avoir l'air humain. tsss.
-Je ne voue pas une passion particulière à l'égard de Prinzhorn Dance School. Le rock épuré ok, mais il y a des limites. On appelle ça les limites du rock épuré. New York, DFA, peu importe. Mon sentiment sur la question n'a pas évolué pour autant.
-En revanche la fille qui compose le duo est charmante.
-Les clips de Prinzhorn Dance School, je les aime un tout petit peu dans la mesure où ils permettent les digressions.

Abrégeons. Vous avez vu tous ces outils? Epatant. Ils me rappellent d'autres clips avec des outils. Vous pensez à Benny Benassi. Oui pourquoi pas, mais ça n'a rien à voir, dans "Crackerjack Docker" même si les copeaux de bois et la sciure sont de rigueur, on ne distingue pas la moindre bricole girl en sueur et en forme. Pas de trace non plus d'un éventuel outillage électroportatif. Pourtant les bons outils font les bonnes ouvrières.

Abrégeons. En fait ça me rappelle un clip So 90s. Et vous allez le regarder ce clip, sinon poursuivre la lecture de ce post ne vous sera pas d'une grande utilité.


Vieille de dix années, soit en plein âge d'or Ninja Tune, la fameuse vidéo du "Timber" de Coldcut primé en son temps était réalisée par Stuart Warren Hill d'Hexstatic. Elle transpose exactement le cut up de "Timber" à l'image en matérialisant chacun des samples qui composent le morceau. Forcément ça a pris un coup de vieux. Il n'en demeure pas moins que j'aime toujours ce clip, tellement plus réjouissant que ce "Crackerjack Docker". Et c'est un trancey et acid hommage aux feuilles de papier qu'il fallait économiser pour sauver les forêts amazoniennes.
Abrégeons.

15.7.07

Yelle - A Cause Des Garçons

Vous êtes tranquillement à base de tranquillade installés à une terrasse de café. Vous êtes avec des amis. Vous voulez préserver cette quiétude c'est bien normal. Alors il vous faudra bannir de votre vocabulaire tous mots se rapportant au champ lexical de la "Bretagne".
Pourquoi? Juste parce que vous risquez d'attirer un ou deux poivraux tatoués en mal du bled. Ils vont vous raconter que le vrai parigo ça n'existe plus, que eux ça fait bien 20 ans qu'ils sont là et que leur unique envie c'est de se barrer en "Bretagne" (bein vas-y). Alors vous forcément vous essaierez de tuer la conversation, et du coup il vous lâcherons un petit "tu fais la gueule ou quoi toi", votre réaction sera alors décisive.


Donc vu que l'été dure 2 jours cette année et qu'il touche déjà à sa fin, ne vous aventurez pas à parler de Yelle au bar. C'est dommage parce que la Bretagne c'est cool et j'ai de la sympathie pour Yelle qui a le bon goût de s'offrir les services d'un réalisateur de talent en la personne de Nima Nourizadeh. L'ancien membre du collectif de directors "The Imaginary Tennis Club" a plusieurs cordes à son arc avec des clips pour Lily Allen, Sophie Ellis-Bextor, Maximo Park, Jamie T, Lily Allen, Hot Chip, Lady Sovereign, Architecture in Helsinki, Art Brut, Junior Senior ou encore Dizzee Rascal. Nima Nourizadeh s'inscrit dans cette jeune génération de réalisateurs en phase avec leur époque, aux moyens limités, imprégnés qu'ils sont par la technologie numérique et les mutations de l'industrie musicale (cf. clip "Hot chip - Over and Over").

Dans le clip de Yelle "A Cause Des Garçons", le réalisateur Nima Nourizadeh est dans son rôle si je puis dire en usant des contraintes logistiques et techniques qui lui sont imposées pour coller à l'identité artistique de Yelle. On retrouve d'ailleurs quelques ingrédients du clip de Hot Chip ci-dessus cité, les effets making of pour la forme et la mise en scène du schéma de promo pour le fond. Les couleurs sont Yelles et Yolies.

Il s'agit du second clip de Yelle (je veux voir le premier, je clique). "A Cause Des Garçons" est une reprise, un tube datant de 1987 signé par un duo répondant aussi au nom de A Cause Des Garçons et produit par Alain Chamfort. Souhaitons à yelle une carrière plus longue que le feu duo.

Sinon je n’arrête pas de croiser Yan Tiersen sur le canal. Je pense qu'il est millionnaire et il s'habille comme Carreidas. la classe.


12.7.07

Matt & Kim - Yea Yeah (Flosstradamus Remix)


Salut, entre deux épisodes de Curb Your Enthusiasm j'ai reçu ce produit aujourd'hui dans ma boîte mail, envoyé par une attachée ou une chargée qui fait bien son taf. Pour lui faire plaisir je suis ses conseils et je partage ce clip. Vous en faites ce que vous voulez comme d'habitude.

Alors elle m'a dit que Matt and Kim remettait le couvert avec leur “Yea Yeah” puisque cette fois le titre était remixé par un dénommé Flosstradamus! Et par conséquent un nouveau clip s'imposait s'exclamait-elle. Pour être complet elle a ajoutée qu'il avait été réalisé (un bien grand mot) par Demonbabies, ensuite elle dit Check it out on YouTube!

Mais dans son mail je n'apprends pas que Matt and Kim forment un couple à la ville, ou dans le borough, à Brooklyn précisément. Tout simplement parce qu'elle me l'avait déjà dit en octobre 2006. Elle a sans doute pris le parti de ne pas se répéter.

Alors moi je ne vous mens pas, je range le produit au rayon clip dégueulasse mais divertissant.

9.7.07

XX Teens - Darlin'


J'imagine que les XX Teens se sont rencontré dans un cours de mineure/option art du spectale à la fac, un truc comme ça. Peut-être même dans un bar, ouais à la fermeture un peu par hasard, de jeunes gens bourrés qui auraient sympathisé: "tiens salut eh enchanté, si on montait un groupe" "ouais mais un truc en rapport avec les goélands et le Rhum hein?".

Le clip de "Darlin'" est exactement comme je l'avais imaginé après avoir entendu le morceau. Encore plus loufoque qu'un grand-père de Beck se filmant en pleine performance de ligotage de poupées.

Nan et puis ce nom "XX Teens" ça sent la blague là, ils ne sont pas sérieux, calibrés pour les bars londoniens, ils se retrouvent en 2007 avec un myspace et un clip dont la version originale dure 9 minutes. Oui elle a été amputée de 4 minutes, parce que bon ils n’avaient pas lu l'ITW de Justice dans Magic la revue pop moderne où le duo confesse qu'une intro de 2 minutes dans un morceau n'a aujourd'hui plus beaucoup de sens. Alors vous imaginez dans un clip?

Soit dit en passant un blogspot du nom de xx teens exploserait n'importe quel compteur de visites. Je crois que si la superette venait à disparaître, il faudrait creuser ce filon, ensuite on dirait oui aux empereurs. hein

7.7.07

Dizzee Rascal - Old Skool VS Rob Base and DJ Easy Rock - It Takes Two


1min38, deux djs ont les pas de danses les plus cools du mois de juillet, à 2min31, le Rascal s'en sort pas mal. Nous on a les bras hauts croisés et on approuve avec une moue fière. Nos Wayfarer pèsent plus que ton brille brille, iDiBi sur la Superette, y'a quoi papa ?

Survet de compet, pur téléphone, j'ai un ami qui y était, c'est le blanbec qui danse comme un indie popeux, il a fait depuis carrière au sous-sol du pop in.
1988, quatre ans et déjà des pas de danses furieusement méchant, on est posé en bas de la maternelle et les filles dansent pour nous, toujours cette moue détachée, je crois qu'on avait déjà inventé les versus, depuis personne en a compris le concept.
20 min que je décuve devant ces deux clips et j'ai une grosse envie d'inventer le pas de danse du futur, le Guantanamo de la Superette. Un hymne des pieds, pour fétichistes nerds, plus de phases que dans "She had dumps like a truck, truck, truck thighs like what? What? What? All night long Let me see that tho-o-o-ong oooo yeah, that thong thong thong thong thong".


Il paraît qu'on est en juillet et que les vacances approchent, moi je pose un sound system dans le salon, et je m'entraîne avec Dizzee à trouver ce parfait pas, le one two step d'appartement. Le mouvement de pieds qui entraîne les filles jusqu'à toi, les pieds, les Weston, brille brille petits souliers, vernis d'avoir choppé le futur de la danse.

C'était tout à l'heure, on était ancienne école mais pour de faux, on avait trouvé le truc qui fait cracou iiiiiiiii, les rappeurs en tombaient à genoux.

5.7.07

Midnignt Juggernauts + The Embassy + The Go!Team = Kurt Cobain

Hier soir au détour d'une conversation à jamais inoubliable portant sur les conséquences au niveau "touillage" que peuvent impliquer l'emploi du sucre en poudre dans une boisson chaude à défaut du sucre morceau, j'ai appris que le réalisateur du clip de Justin Timberlake pour "What Goes Around Comes Around", à savoir Samuel Bayer, était en fait celui-là même qui avait réalisé 16 ans plus tôt le "Smells Like Teen Spirit" de Nirvana. Grand dieu je n'en croyais pas mes oreilles, comment avais-je pu passer à côté de cela.

Au diable le sucre, et c'est la cuillère qui m'échappa. Mais entre le moment où elle glissait entre mes doigts, et celui où comme une Sofia Coppola dans "Elektrobank" elle rebondissait sur le carrelage, le temps s'était formidablement suspendu. Désarmé, hypnotisé par ces acrobaties en fonte d'aluminium, j'ai eu tout le loisir de réciter quelques vers de Baudelaire ("Sois sage, ô ma Douleur et tiens-toi plus tranquille") et surtout d'élaborer une fine analogie entre Cobain et Timberlake.

Je me garderai bien d'en faire état dans ce billet, je pense plutôt y consacrer un livre. Le titre? "Du Kurt Cobain d' Août 2006".


Mais Daniel Eskils (l'homme aux bretelles) il s'en fout. En 2007 il était même nominé pour le promo de The Embassy "Stage Persona" dans la catégorie Best Music Video au Swedish Grammys 2007.


Quant à The Go!Team ils s'en balancent également de manière magistrale et continuent à faire du The Go!Team avec "Grip Like a Vice".


Je ne parle même pas de Midnignt Juggernauts à qui je décerne la palme du j'm'en bats sévère grâce à leur "Into The Galaxy" directé par Krozm.

3.7.07

Yung Joc - Coffee Shop (Feat. Gorilla Zoe)

Coucou c'est l'heure de l'invité de la superette. Aujourd'hui, iDiBi de Fluokids (un mp3 blog) répond chaleureusement à notre invitation. Nous sommes très touchés. Qui d'autre demain peut-être?


Quand Caissier de la Superette m'a dit "Yo ça te dit de faire un article pour nous", j'ai un peu exulté dans ma tête genre "AH je vais enfin pouvoir faire un post catharsys/thérapie sur les clips de Cryin' et Crazy d'Aerosmith, les clips qui, lorsque j'avais 8 ans, devant Music Family sur RTL, m'ont fait croire que l'adolescence c'était des semilesbiennesbisousbisous (Alicia Silverstone) dans des Cadillacs, que l'adolescence ce serait des filles dans des photomatons et que le bandana autour du poignet avec un bermuda en jeans (sans oublier les franges homemade pendant les cours) demeureraient indémodables. Cependant, j'ai remarqué de justesse que Caissier a écrit YO dans son message , je dois donc vous parler d'un clip de rap. C'est comme ça, la crédibilité de la rue c'est plus important qu'Alicia Silverstone qui se fait un piercing au nombril.

Si mettre des filles sur sa bannière était moins vendeur, nul doute que Young Joc serait présent sur la bannière de la Superette. En effet, Young Joc est certainement l'archétype du rappeur dont les clips restent plus intéressants que ses chansons en elle même, sisi je vous assure. Son premier single "It's going down" avait pour seul intêret le passage de la Motorcycle dance qui fit fureur de Atlanta jusqu'à Saarebrucken. Imagine maintenant cette chanson sans le clip quand Young Joc te sussure DO THE MOTOCYCLE DO THE MOTOCYCLE, et que tes amis hébétés ne savent que faire et commencent à imiter la 103 SPx pot ninja polini, façon beat box.

Deuxième single "Coffee Shop" , là clairement Young Joc nous fait comprendre que le rap c'est juste un loisir comme le badminton ou le (young) Jokari , LUI IL VEUT ETRE ACTEUR. Regarde la petite étincelle dans ses yeux (la même que quand il a reçu son premier doo rag) quand il se déguise en renoi de Barcelone (avec un mullet quoi), en papy hustler et dans le running gag "Et je vais ièche ièche yo, dans mes teuchios ! Tu te demandes ce que j'ai damé c'était pas des faillots" comme dirait TSN. Young Joc a même fait de la muscu avec Timbo pour jouer dans des films avec Steven Seagal comme Ja Rule. A la fin du clip t'as juste envie de crier HELL THIS IS A PREVIEW OF LE PROFESSEUR FOLDINGUE 12.

Au final : une vraie fanfare, des jantes plus grosses que ta clio, un mec en feat qui s'apelle Gorilla Zoé, des choeurs d'enfant très roc-a-fellien (ou justicien pour plus coller à l'air du temps), le clip de coffee shop est aussi convivial qu'un instant nutella avec Youri Djorkaeff et surtout nous montre qu'il y a des coffee shop encore mieux que le Peach Pit et avec une meilleur morale qu'un épisode de Beverly Hills à la fin. Respect. Merci. (Et regardez les clip d'Aerosmith).

iDiBi.

Art Brut - Direct Hit


Ave. Quand on y pense c'est assez dingue le pouvoir d'embellie que peut avoir un clip sur un morceau. En regardant le dernier clip de Art Brut, pour moi la pertinence d'introniser "Direct Hit" ne faisait plus aucun doute, quel auguste morceau me persuadais-je. Alors que finalement l'ayant écouté dans le plus simple des appareils c'est à dire sans les images, "Direct Hit" perd ses galons d' apprenti empereur.

Quoi qu'il en soit, le chanteur d'Art Brut a un faux air d' Emmanuel Chain, de Francis Kuntz, et de lord anglais, ce qui à mes yeux le rend fort sympathique. Le clip est séduisant, une sorte de "Vie de Brian", comme une réécriture contemporaine de la bonne vieille déchéance de l'Empire romain, Empire qui brille en Bas et chute en Haut.

Peut-être notre Emmanuel Chain joue au Claude tandis qu'autour de lui s'agitent les Brutus et autres conjurées en puissance et pour le moins sexy qui comme vous comptent boire le calice jusqu'à la lie. Le clip est on ne peut plus cheap, ambiance dojo, costumes piqués à la fête de l'école.
Mais le jeu des acteurs d'une nonchalance remarquable fait la différence dans cet authAntique clip qui n'a rien de la démonstration technique.

1.7.07

The Horrors - She Is The New Thing


Elle est la nouvelle chose, la bête qui mange mon cœur, le genre de fille qui t'arrache un œil quand elle te regarde, une mâchoire décollée pour un mot de travers. Moi j'aime, frappe moi si ça te plaît, tu seras attachée, un problème ? Non aucun, je vais très bien, j'ai juste un pieu dans le cœur et un cadavre sous mon lit, du sang dans mes propos, ça se soigne aux vapeurs d'alcools.
Quand on était petit, on flippait des petites bêtes, on leur arrachait les ailes car c'était sympas de les voir souffrir mais il semblerait qu'elles aient grandies. A chaque coin de rue, une plus méchante veut notre peau et nous emprisonne dans leur toile, les yeux scrutant les gouttes au plafond, j'attend ma petite mort. Fille Araignée, tu savoures ta proie en prenant ton temps, fait jeune fille, agit, comme tu te sens libre… Tu seras punis, quand j'aurai repris mon souffle, tu auras ta leçon quand j'aurai fini de compter les moutons. Tu es la nouvelle chose, celle qui broie du noir de jean slim, des pas de danses et je suis à toi.

Soit folle… Soit folle et tais toi.


You Say Party! We Say Die! - Monster


A cet étrange schisme qui a divisé le monde de la littérature entre Anciens et Modernes, à cet aride débat portant sur la récupération de modèles déjà existant, cette vidéo offre une réponse paradoxale et ce n’est pas la moindre de ses qualités.

Mais nul besoin de remonter si loin.

Souviens-toi lecteur, flash-back de dix ou quinze ans, tu es au lit à 20h30 et ta maman te lit Le Petit Chaperon Rouge. A cette époque tu ignores encore que Perrault est un Moderne, et peut-être ne t’est-ce pas si dommageable. Quoi qu’il en soit le loup te fiche une sacrée trouille, preuve que tu ignores aussi que tes parents sont des sadiques invétérés doublés de pervers éhontés, mais depuis tu sais ce qu’il en est de la métaphore du conte comme de l’impunité parentale.

Déjà pourtant, cette douce nymphette à peau diaphane et cape virevoltante habite ton imaginaire fantasmagorique. Tel le monstre de ce clip, tu la laisses nouer entre tes doigts avides les liens de sa pelote rubiconde. Sur les pavés sordides dont elle a fait le théâtre de ses jeux d’enfant polissonne, tu cours à travers une nuit tendue de ses filets, poursuite jalonnée des glauques lueurs urbaines.

La traversée du pont sonnera le glas de ce songe signé Sean Wainsteim.

I Robots - Frau (Boys Noize Remix)

Daniel Eskils porte des bretelles. Il peut se le permettre car il est suédois. En France, être un garçon et porter des bretelles c'est vraiment trop connoté: ça fait Coluche, marin pécheur, ou bien saltimbanque. Et d'ailleurs aujourd'hui cela n'est un secret pour personne: porter des bretelles c'est moins pour tenir son pantalon que pour être coquet.
Cependant vous ne m'enlèverez pas l'idée que chez une fille c'est ravissant.


Daniel Eskils est un réalisateur de clips et il travaille avec Johan Junker. Ensemble ils font d'autres trucs également en rapport avec la réalisation comme par exemple des spots TV. (qui eux génèrent des revenus, parce qu'en 2007 et cela ne vous a pas échappé, la diffusion de clips musicaux sur les chaînes généralistes s'est nettement raréfiée).
J'en viens au fait. On m'a envoyé ce clip pour le fameux remix de Boys Noize (qui au passage à environ un an). Un clip qui n'en est pas vraiment un.

-Qu'est-ce qu'un clip qui n'en est pas vraiment un?
Je vais répondre à cette question très simplement. Je dirais que un clip qui n'en est pas vraiment un, est un clip où l'accord entre les deux parties -à savoir l'auteur du titre + le réalisateur du clip- semble revêtir non pas des bretelles mais un caractère informel. Peut être même qu'aucun accord n'existe entre ces deux parties.
-Pourquoi un clip parfois n'en est pas vraiment un? Je vais répondre à cette question très simplement en émettant l'hypothèse suivante: peut-être le réalisateur a juste envie de produire une oeuvre artistique qui aurait la forme d'un clip musical, mais sans sa principale fonction naturelle qui est, on le rappelle, celle de promouvoir une chanson ou une musique.

Voilà. Alors ce clip de I Robots réalisé par Daniel Eskils c'est une vidéo d'animation avec son lot de coupes franches. Les visuels de Teatron transforment les différentes fréquences qui composent "Frau", en carton. Quant au remix de Boys Noize il n'a encore rien perdu de sa superbe.