31.8.07

Pacific - Hot Lips


Parfois en septembre on me demande si je vis chez mes parents. Je réponds flaté que non, cela fait une paye que mon coeur n'est plus à prendre.

Alors en septembre, finalement on se penche sur mes vacances passées, ce sont-elles bien déroulées, etc..Je réponds flaté que oui, je raconte la plage, le gps, vous savez tout ça maintenant.

Et pas seulement en septembre on en vient à me questionner sur la musique que j'écoute. Genre en ce moment. Tu veux pas une playlist et un top aussi?

Non monsieur, oui madame, je n'écoute pas de musique. JE REGARDE DES CLIPS.

Par exemple, je regarde le clip de Pacific, un groupe de pop suédois dont l'album ne sort que l'année prochaine. Et je confirme un léger côté "Take On Me" dans cette vidéo réalisée par le graphiste parisien Stéphane Manel.

25.8.07

La sélection du 25 août 2007: Chemical Brothers + Animal Collective + Envelopes

Pour être un bon invité de la superette, le lecteur doit répondre à des critères spécifiques.


Il appartient aux caissiers de la superette de vérifier si l'invité peut être un collaborateur agréable, un bon équipier, coopératif et aimable avec les clients de la superette. Mais les caissiers n'oublient pas de s'assurer d'une part que l'invité soit un interlocuteur ouvert pour les partenaires de la boutique: fournisseurs, prestataires de services et, d'autre part, qu'il anticipe au visionnage de The Chemical Brothers - The Salmon Dance l'ajout des libellés éventuels "Nemo", "Roméo et Juliette", voire "Capt'ain Igloo" ...
C'est ce qu'on appelle dans le jargon des caissiers: l'aptitude relationnelle.


Chaque invité, quels que soient son poste et sa fonction, traite beaucoup d'informations. Il faut donc qu'il ait des facilités pour:
-analyser les clips, c'est à dire avoir une lecture sélective pour identifier rapidement les éléments essentiels (dans le cas de Envelopes - Life On The Beach cela implique de mettre en valeur les identités remarquables: (Envelopes + Beach) au carré = Mascotte superette au carré + 2 Envelopes x Beach + symbolique estivale au carré);
-rédiger un compte-rendu sous la forme d'un post;
Ce sont ce qu'on appelle dans le jargon des caissiers: les aptitudes intellectuelles.


Les qualités personnelles?
Ce sont d'une part les qualités que tout caissier exige et, d'autre part, celles qu'il remarque tout particulièrement chez un(e) invité(e) et qui donne un "petit plus" à ce/cette dernière. Par exemple en suivant l'actualité, pour mieux proposer du clip récent, tel un Animal Collective - Peacebone, l'invité apparaît alors compétent aux yeux du caissier, car il a su combiner savoirs et savoir-faire.

23.8.07

Enquête lecteurs

Salut, ça va ?

21.8.07

La Route Du Rock 2007: l'heure du bilan 5 ou Marc Ibold de Pavement

Allez, on en fini une bonne fois pour toute? Et ne me traitez pas de branleur svp, personne ne l'avait fait encore depuis ma profession de foi.



Soit le vendredi 17 août à la Route du Rock. Cette fois je suis avec caissière, c'en est terminé de faire les yeux doux à la vendeuse de galette saucisse. En même temps je vais pouvoir la serrer dans mes bras pendant les concerts, nous fermerons les yeux et nous ne ferons plus qu'un. Autour de nous le temps et l'espace se suspendront, ce sera la fin de la guerre et le début d'une nouvelle ère.

Donc on est en pleine forme le vendredi, il fait beau, on a du sel dans les cheveux, on a fait plage l'après-midi. Toutes les conditions sont réunies pour apprécier une première partie à sa juste valeur. Voxtrot est au rendez-vous. Voxtrot joue une musique pop douce piano vraiment calibrée pour ouvrir une soirée Route du Rock. C'est au poil. Je reconnais "Soft & Warm", le reste est très plaisant. Nous écoutons le concert assis dans l'herbe en se racontant des anecdotes de camping (j'en invente de toutes pièces n'ayant passé aucune nuit au camping). Je suis aux anges.

De toutes les manières, Raphie, rien ne peut entammer cette bonne humeur générale du jour puisque ce soir Sonic Youth jouera Daydream Nation pendant 1h + un rappel de 45 minutes sur la scène du Fort St Père. Rien, pas même l'arrivée à présent des filles d'Electrelane. Cette fois tout le monde se lève et se rue vers la scène, voilà un groupe visiblement attendu. Electrelane déroule un set bien convenu, tout autant au moins que leurs morceaux pop indé daté. De l'euphorie, on ne va pas en ressentir avec Electrelane. Finalement ce groupe nous fait prendre conscience de 3 choses:
- la guitare, la basse et la batterie ne sont pas des instruments difficiles,
- notre groupe du lycée avait du potentiel,
- on use vraiment à tort et à travers de l'adjectif "sympa", puisque désormais est né l'expression "être sympa comme un concert d'Electrelane/ce mec est sympa comme un concert d'Electrelane".

Ensuite Albert Hammond Junior: concert super pro, propre, nikel. Vu du bar en tout cas. Et c'est maintenant au tour de Sonic Youth. Ca vaut bien un saut de ligne.

Sonic Youth et Daydream Nation c'est de loin l'évènement de cette Route du Rock 2007. Sonic Youth qui n'a aucun défaut c'est bien connu, ne cultive pas d'habitude la nostalgie béate. Ils ont répondu positivement à cette invitation (celle de jouer Daydream Nation, 1988) parce que la démarche est louable et qu'elle a été etrennée depuis 2 ans par d'autres grands (Bowie, etc.). Daydream Nation est un album charnière dans la discographie du groupe. Pourtant de l'aveu même de Lee Ranaldo dans les colonnes de Ouest France il ne constitue pas forcément leur disque préféré, ce dernier penche plutôt pour Sister.
Donc comme tout le monde, on se met en place bien avant l'arrivée du groupe sur scène. Et déjà on sent l'excitation monter. On est en admiration devant les dizaines de guitares qui ornent la scène. L' occasion de se remémorer ce superbe documentaire diffusé sur Arté au début des années 2000, où les Sonic Youth racontaient avoir frôlé la dépression alors que des personnes mal intentionnées avait subtilisé leur collection de guitares pendant une tournée. Des guitares accordées spécifiquement pour certains morceaux et ce depuis des lustres. Mais trêves de palabres, les hostilités commencent avec "Teen Age Riot", et maintenant des foyers de pogots s'allument un peu partout. Caissière et moi nous employons à les éteindre, n'ayant plus pogoté depuis au moins notre profession de foi. Le moment est exceptionnel, on entend des "OUHHHH", des "OUAAAAIIISS, et des "ALLLLEEEZZZ". L'hystérie quoi. Le rappel comprend des morceaux du XXI ème siècle, avec à la basse Marc Ibold des regrettés Pavement tandis que Kim Gordon s'agite comme une adolescente en pleine crise.
Conclusion un concert qui restera dans les anales. Juste un chouilla long. Tu voulais du Sonic Youth? Tu en as eu du Sonic Youth.

Et la Route du Rock se termine ici pour nous. Caissière est fatiguée, nous décidons de quitter les lieux. Je rate Turzi, et LCD Soundsystem.
Je suis persuadé que "c'était bien".

(pic by Delgoff)

19.8.07

La Route Du Rock 2007: l'heure du bilan 4 ou la fille au clavier

Suite du bilan. Un post sans clip, vous êtes OK?



Soit le jeudi 16 août à la route du rock.
Donc Fujiya & Miyagi en vrai c'est comme sur disque. Voilà.
Mais on s'en fout parce que là soudainement, je vois une paire de lunettes me passer sous le nez. Je flaire le coup direct, c'est la fille au clavier de NYPC ! et elle se dirige vers le bar vip, vite il faut lui emboiter le pas, je lui ai promis un mojito au bar à elle ainsi qu'à ses autres copines de NYPC dans le mail que je leur ai adressé il y a quelques jours au sujet de leur clip favori. Hop c'est parti, mon coeur bat la chamade, est-ce parce que je marche trop vite ou est-ce parce que la fille au clavier de NYPC que je suis et avec qui je vais boire des mojitos jusqu'à plus soif c'est juste une Louise Bourgoin mais, avec en super bonus une poitrine généreuse ? Je suis sur le point de trouver une réponse à cette question lorsque la catastrophe se produit. Au bar vip alors que seuls quelques mètres nous séparent ma muse et moi et que je m'apprête à lui dire combien j'adore "star guitar", je tombe nez à nez avec une vieille connaissance, qui surprise de me voir ici, veut engager la conversation à tous prix. Elle ose transgresser la règle tacite du salut-ça-va sans bise qui signifie "on ne va pas parler ensemble on est juste polie, tu vois on se dit bonjour ensuite, moi je m'en vais par ici et toi par là". Et non il faut qu'elle me pose des questions. Derrière moi la belle a disparu. Envolés notre mojitos-duo au bar, bye-bye l'enivrement le plus fou et la perte totale de tout contrôle.

Vexé, je rajuste mon K-way et retourne voir les concerts.

Forcément après une pareille déconvenue, je suis un peu à cran et relativement exigeant. Finalement je retrouve des amis, c'est chaleureux, c'est détente, et le show continue.

120 Days? tant qu'ils ne jouent pas trop fort et qu'on s'entend parler ils ne me dérangent pas.

The Besnard Lakes? Alors, eux non, non, non et non. J'avais l'impression d'être à la route du rock 1997. Et on s'entendait pas parler.

En parlant des 90s, tout le monde n'a qu'un mot à la bouche: "Smashing Pumpkins".

Oui c'est bien joli les Smashing Pumpkins, mais faudrait voir à pas non plus louper la conférence de NYPC qui se tient au même moment. Oh pas que je veuille en apprendre plus sur les NYPC, groupe que la superette a porté à bout de bras depuis le début c'était il y a un an, nan je veux seulement approcher la fille au clavier pour les mojitos, comme c'était prévu au départ, dans mon mail. J'arrive à la conférence, elles sont là et en face il y a juste 5 ou 6 mecs avec des sourires aussi niais que le mien, les 5 ou 6 mecs capables de louper les Smashing Pumpkins pour les beaux yeux d'une fille avec laquelle ils ne boiront jamais le moindre mojito. Ahah bande d'empaffés. Je m'installe, j'essaie d'attirer l'attention, le mec devant moi me gâche la vue, coupe ma ligne de mire, il le fait exprès c'est pas possible c'est un complot. Je perds patience et déclare forfait. Direction la scène du Fort Saint Père. Adieu LOU LOU.

Les Smashing Pumpkins: Billy Corgan est toujours charismatique et les autres pièces rapportées complètement transparentes. Le batteur s'en sort à peu près bien, unique membre de la formation originelle avec Corgan. Un gros concert, on a le droit à quelques tubes inscrits au panthéon du rock des 90s mais, on regrette qu'ils ne jouent pas "1979", un véritable scandale. Pour ce qui est du reste c'est-à-dire les morceaux hard rock heavy metal bourrins, ils me rappellent à mon bon souvenir pourquoi je ne m'intéressais que de très loin aux Smashing Pumpkins il y a 10 ans. ça m'emmerdait et c'était pas assez cool pour moi.

Donc je bâcle la fin. Le concert de NYPC est léger, mignon comme tout et court comme leur répertoire. A côté de moi, vincent un collègue de la superette prend des notes sur un calepin. Je crois rêver. On discute un peu de LOU LOU.

Enfin les sexy membres de CSS débarquent pour le bouquet final: ballons multicolores, ambiance de goûter d'anniversaire de papy brossard, rock et baudruche. Elles sont déchaînées, j'adhère totalement. Meilleur concert qu'il m'ait été donné de voir depuis 2 jours.

Bonne nuit. La suite et la fin plus tard.

(pic by Delgoff)

La Route Du Rock 2007: l'heure du bilan 3

Et ce qui devait arriver, arriva: le mercredi 15 Août.



Soit la Route du Rock 2007. J'ai dit au revoir à caissière, et me suis rendu seul au Fort St Père assez tôt dans l'après-midi. J'ai repéré les lieux tout en sachant que rien n'avait changé. La preuve ça fait 10 ans que je viens ici. Tout a continué. Sans internet depuis 3 jours, je profitais de l'espace presse pour enfin tapoter sur un clavier. Affichant une mine des plus graves, l'index et le pouce en C autour de ma bouche, j'ai feint de traiter des affaires sérieuses et professionnelles. Bref j'ai mis un peu d'ordre dans ma boîte mail, et sur myspace.

Ensuite le festival a démarré. Avec Elvis truc machin chouette. Folk bar d'autoroute pour le New Jersey. Pas ma tasse de thé. Je préfère la bière. Facile. J'ouvre une parenthèse puisque je parle bière: (j'ai bu raisonnablement, sans excès, je ne ferai pas l'apologie de la relation fête-alcool dans ce post. Je ferme la parenthèse.) J'ai rejoint Vincent au bar, un collègue de la superette qui était lui aussi présent mais sous une autre casquette. Il était bien accompagné. Une jeune fille très aimable. Elle avait juste un défaut, elle voulait voir Herman Düne. J'en ai déduit qu'elle était une habituée du Pop In. Ce qu'elle a confirmé plus tard dans la soirée. Mais nous n'y reviendrons pas. Herman Düne, je n'ai rien contre eux, si ce n'est qu'ils sont barbus. Et le problème avec les barbus c'est qu'on les confond (cf. allthatwewant). Mais n'allez pas en tirer des conclusions hâtives. J'ai moi-même des amis qui portent la barbe. Je m'enlise (mais nous y reviendrons).

Je me suis donc esquivé pour une petite virée en solitaire. Le tour des stands, etc. Puis direction conf de presse. Là j'appelle Vincent, qui rapplique directement et toujours bien accompagné. J'annonce la couleur: la conférence de presse de Justice va commencer. Je suis impatient d'écouter les journalistes leur poser des questions sous la forme de phrases contenant par exemple "est-ce que", un verbe + un sujet et surtout les mots "Daft Punk". Ma prophétie se réalise, et cela va même au delà de mes espérances grâce à l'intervention remarquée d'un représentant d'une radio locale, qui veut recentrer le débat sur la compression. Je passe là-dessus.

Pendant ce temps The National (cf. le clip préféré de The National) se produit sur la scène du Fort Saint Père, j'entends vaguement de loin. Et on me dit que "c'était bien".
Que d'éloquence.

La pluie s'est invitée à La Route Du Rock, on est trempé. Je mange une galette saucisse avec des amis, alors que Eddie Argos le "chanteur" de Art Brut débite des conneries sur de la musique rock. Je fais semblant de comprendre ses conneries en souriant entre deux bouchées de galette saucisse. A la fin de Art Brut, il ne pleut plus et nous retrouvons l'ouragan KS pour quelques minutes. Cet homme est un mythe vivant. Go-Team! enchaîne et le spectacle est beau à voir. De l'énergie à revendre, ils en ont, on passe un agréable moment, comme si la soirée commençait seulement maintenant, au bout du cinquième groupe. Pourtant la soirée est sur le point de se terminer, et c'est à Justice de la clôturer. Leur set est satisfaisant, massif, avec une qualité de son impressionnante. Arrosant un parterre de fans, toujours pied au plancher le duo alterne entre le calme et la tempête sous un ciel a demi étoilé. Signe de la fin de la pluie pour le jeudi?

Plus terre à terre j'ai maintenant sommeil. Mal organisé, je rejoins ma chambre de fortune pour y passer la nuit. Une ford focus bleu nuit.
Et ce qui devait arriver, arriva: le jeudi 16 Août. A suivre...

(pic by Delgoff)

La Route Du Rock 2007: l'heure du bilan 2, "à la bien"

Tout a commencé pour nous (caissière et moi) le lundi 13 août, à St Cast-Le-Guildo, c'est à une demi-heure environ de St Malo et de la Route du Rock. Nous connaissons un peu le coin, mais je me suis servi tout de même du GPS dont je viens de faire l'acquisition. Caissière n'aime pas vraiment cet appareil, il parle trop à son goût, cependant elle le trouve rassurant. Globalement sur la route nous avons écouté Europe 2 parce que l'été j'aime chanter U2 en voiture.
Et je suis catégorique Europe 2 ne playlist pas "Soprano - A La Bien"


Nous avons rejoint la famille de caissière. Il faisait beau, alors nous avons mangé de la viande grillée, j'adore ça la viande grillée.

L'après midi je suis allé pêcher le bar avec le papa de caissière et un ami à lui. Nous étions à même les rochers et la marrée était montante, il fallait donc rester prudent, sinon l'eau nous encerclait. Je me suis familiarisé au lancer. "C'est juste un geste à prendre" m'a dit le papa de caissière. En dépit des ses encouragements, je n'ai pas plus mordu à l'hameçon que les poissons. Je suis nul en pêche au lancer léger.

Le soir on a fait un poker comme tout le monde, et avec des pistaches pour seule mise. J'ai terminé second. Je m'améliore, je pense. Mais le niveau était faible.

Le lendemain nous sommes allés à Dinard, car le temps était maussade. Le soir nous avons dîné dans une luxueuse crêperie à côté de St Briac. J'ai mangé une galette colombo aux émincés de poulet + une crêpe glace vanille, chocolat et chocolat blanc, noix de cajoux. Succulent.

Et ce qui devait arriver, arriva: le mercredi 15 Août. A suivre...

17.8.07

Digitalism - Idealistic



S'il est un syndrome bien connu sous nos latitudes que le mercantilisme forcené ne cesse d'exploiter, c'est l'amour congénital que l'occidental moyen porte aux sacs à puces de tous poils.
(Ici, j'ai parfaitement conscience que le sexe atteint haut la main la première place sur ce podium, et que vous tous, alléchés par cette accroche et la réputation dont jouit à cet égard la Superette, saliviez déjà.)

Malheureusement, et le mot est faible, le protagoniste de cette vidéo est bel et bien un chien, dont mon absence de vocation vétérinaire m'interdit de discerner le pédigrée. En revanche le spectateur averti saura apprécier la croupe de l'animal, puis son col, puis sa croupe, sa croupe à nouveau, le beat n'a pas changé pourtant, retour du col, col, croupe, col, col, croupe, belle bête ceci dit, croupe encore, croupe, j'en passe et des meilleures.

Réalisé dans le cadre du concours organisé par Digitalism pour la vidéo de ce morceau, l'opus en question fait l'objet d'une diffusion massive par le groupe. On constatera qu'il est légitime de s'interroger sur ce choix, sur la présence d'esprit du duo au moment fatidique de cliquer sur "post bulletin", sur le sens maçonnique des symboles présents dans le clip.

Si le chien vous fatigue, faites une pause sur les images du ciel. Et si votre petite soeur se pressent une destinée de psychologue canin, assenez-lui une vingtaine de visionnages. Défection assurée.

Merci à shameonyoudj pour m'avoir permis de corriger ma confusion première.

15.8.07

Caribou - Melody Day

La Superette, c'est fini. Plus que jamais. On a mis la clé sous la porte, on a viré tout le monde, on a ramassé les déchets et recyclé nos vieux dollars dans des paradis fiscaux où YouTube n'existe pas.

On ne revient jamais sur le passé. On ne couche jamais avec une ex. On se contente juste de la brancher sur MSN, histoire de se donner l'impression qu'on aurait pu le faire. Mais, pour une fois, je fais une entorse à la règle et poste une dernière fois sur la Superette, discrètement, en anti-datant mon post. De toute façon, comme disait mon père, un rien moralisateur, c'est toujours mieux de recoucher avec une ex que de balancer des photos d'elle naked sur PostYourGirlfriends.com.


Voici donc, en post-scriptum nostalgique, une vidéo du groupe canadien Caribou.

Melody Day est devenu un vrai petit tube indie, de ceux qui finissent, six mois après, par alerter les rédacteurs des Inrocks et de Télérama. En attendant, il faut goûter la souffrance et l'obstination de ce clip qui me rappelle vaguement un film de Pasolini sur lequel je m'étais endormi un soir sur Arte.

Ce n'est pas simple de gravir une montagne seul, face au vent, sur une île déserte avec un drapeau dans la main. Ce n'est pas simple et d'ailleurs, ça ne sert à rien. Cette dernière phrase résume bien la grandeur morale de la Superette. Allez, maintenant, partez, y a plus rien à voir. Rideau. On ne veut pas finir avec un couteau dans l'abdomen comme cet épicier d'Epinay-sur-Seine.

12.8.07

Beirut - Postcards from Italy



Perso, lorsque j'écoute Postcards from Italy, j'ai des images plein la tête. Oh des images somme toutes classiques voyez-vous, des virées en vieille voiture américaine sur des routes de campagne écrasées de soleil, des promenades dans quelque vigneraie du sud de la France aux côtés d'une jeune suédoise un peu gauche, des colin-maillards endiablés avec mes jeunes cousins à l'ombre de grands oliviers centenaires, enfin ce genre de choses. Autant de situations que je n'ai jamais vécu mais c'est tout comme, puisque j'ai du voir ça dans plein de films américains. Vivre par procuration c'est la magie du cinéma. Pareil, l'autre jour j'expliquais à un ami que j'étais troublé de le revoir après ce que nous avions vécu dans les montagnes en surveillant les bêtes, jusqu'à ce qu'il me fasse remarquer que je débloquais carrément, que je me croyais sans doute dans Brokeback Moutain, avant d'ajouter que de toute façon il me trouvait à moitié chelou et qu'on ferait peut être mieux d'arrêter de se voir.


Bref, Beirut a puisé dans ses propres vidéos de vacances, qui ressemblent à s'y méprendre à des films américains, et nous offre la vidéo de Postcards from Italy dont on osait à peine rêver.


Ca me fait penser que je dois avoir une vidéo de la cinéscénie du Puy du Fou datant de 91 à la maison, je vais la proposer aux Klaxons pour leur prochain clip.


Et merci mon bon vieux Pradoc.

11.8.07

La route du rock, ça vient, Turzi, The National et les clips

Je suis un caissier consciencieux, un caissier professionnel. J'ai promis du pré-papier à la Route du Rock en échange d'une invitation. Pas question de fuir mes responsabilités. Certains blogueurs indé clean feraient bien de suivre cet exemple.

Je pourrais me forcer, et survendre la RDR. Mais quel imbécile se ferait inviter à un festival qu'il ne cautionne pas? Hum? pas moi en tout cas. Cette phrase pourrait être pleine de sous-entendus pourtant elle ne l'est pas.

C'est juste que les pré-papiers c'est toujours la même chose: blabla superbe site, blablabla la mer, wezwezwez justice-sonic youth-smashing pumpkins, wezwezwez rdr prog pointue festival à part taille humaine douves argh argh argh. Pas besoin de me forcer, la prog est là. Ca va etre bien, un point c'est tout.

Alors j'ai repris l'idée de l'un de mes équipiers, KS, demander aux groupes quel était leur clip préféré. "Ca mange pas de pain", ça nous fait du contenu sans se fouler.
A condition d'avoir une réponse. NYPC c'est fait.

Turzi m'a répondu, et son clip préféré c'est My Bloody Valentine - Swallow


The National m'ont répondu aussi. Mais eux ils ont pas compris mon anglais. Ils ont sélectionné un vieux live. Mais un live c'est pas un clip pff comprennent bien ce qu'ils veulent ces foutus artistes. Attention à ne pas les contrarier, faudrait pas trrrroubler leur uuuuunivers à ces ôôôôôaaaartistes.


Iggy Pop and the Stooges - T.V. Eye
"This was filmed July 13th, 1970 in Cincinnati. My parents were there. I was born one month premature on Feb 13th, 1971. As a baby my parents nickname for me was peanut. Coincidence?" - Matt from The National.

Terminons avec un extrait de wishlist?
alors moi dans ma loge je voudrais du raisin vert, et du raisin noir, mais le noir je le veux pas en grappe, surtout pas, je voudrais des chocos bn chocolat noisette, du scotch, du cidre loic raison 2 bouteilles en verre et une en plastique, de la vaisselle en inox et absolument pas en terre cuite ou je ne sais quoi en glaise ça me fait mal au dent, une ambiance nouvel an avec "bonne année" écrit partout, une bonne paye, les mystères de pékin + quelqu'un pour jouer avec moi, marcel pagnol la gloire de mon père en bouquin et en film, des oiseaux empaillés, des noix de cajoux, du bois, du lait de chêvre, du fromage de chêvre, du poil de chêvre, du chevreuil, du chanvre, et des macarons, et du soda rangé dans un petit placard à portes coulissantes. Des vignettes et des posters onze mondial. C'est tout. Ah et de quoi faire un tiercé, avec de faux mecs de pmu pour l'atmosphère.

Vaut parfois mieux être au parking.

10.8.07

M.I.A. - Jimmy

Vous savez, ici, et plus qu'ailleurs encore, nous n'avons plus rien à raconter pendant les vacances.


J'ai vu ce clip l'autre soir chez des gens en buvant un café après un moule-frites. Elles étaient pas mauvaises. Au restaurant il y avait une fille qui parlait très fort à la table d'à côté.

C'était drôle et génant un peu. Elle gueulait des trucs comme "MAIS SI LE HERISSON AVEC LES MITRAILLETTES SUR LES BOITES DE CORN FLAKES" ou bien "OUAIS CARREMENT MAIS GRAVE VENEZ QUAND VOUS VOULEZ DES PLANS COMME CA J EN AI A LA PELLE". Autour d'elle, parmi ses convives, personne ne bronchait.

Donc ensuite on a bu un café chez des gens, après le moules frites. Et à un moment mon hôte me dit "tiens je vais te montrer le dernier clip de M.I.A." Ensuite il a posé le mac sur ses genoux en tournant vers nous l'écran, puis guettant notre réaction ne pipait mot, il avait l'air d'un meuble de mac.

"c'est un sample bollywood" il a balbutié après avoir retrouvé la parole, je crois qu'il a dit d'autres trucs que j'ai oubliés.

Sur le coup j'étais un peu pris au dépourvu parce que normalement c'est moi qui montre des clips aux gens. Alors me faire prendre de vitesse comme ça. Je me suis dit "cool caissier t'es en vacances, lâche l'affaire. En plus ce clip tu vois il est tout frais, ya marqué "added le 7 Aout". Ce meuble te provoque, laisse le faire le malin."

6.8.07

The Eighties Matchbox B-Line Disaster - In The Garden

Doc Gyneco, n'a pas dit que des conneries, il avait aussi dit "rendons le verbe à ceux qui cognent, durs". Une affaire de famille, comme les Eighties Matchbox, la famille du Birthday Party avec un grand méchant loup, nos potes depuis 2003, une sacrée année aurait dit Caissier.
Ils reviennent, ils ont plutôt les glandes, plus de label mais un EP pour la rentrée et un clip cheap, mais ok car garantie sans fluor. Le jardin d'Eden, la pomme tout ca… On repassera niveau originalité, mais on montera le son pour tenter de faire TAIRE CETTE GOSSE QUI HURLE EN BAS DE CHEZ MOI ! Summer of Sam, version 11e, FAITE TAIRE CE GOOOOSSSSE.
Sérieusement, il faut que je vous parle de cette folle de 3 ans qui beugle "Anissa !!! Anissa !!!" toute la journée, puis pleure, ce qui fait chialer son petit frère de 6 mois, elle hurle encore et le padre arrive pour calmer tout le monde en crachant sa haine comme Guy McKnight.
L'amour en HLM, la famille…
Moi les familles, ça me parle pas si y'a pas un bon repas et de quoi boire, ceux qui pleurent pour t'empêcher de dormir pendant tes vacances, c'est à coup de bulldozer que j'explose leur appart.
Digression, pas tant que ça, tu fais quoi quand on te les casse ? T'écoute les 80s Matchbox, les Horrors, c'est tellement 2006.

La route du rock 2007, NYPC aime Star Guitar

Hier soir j'ai vidé la boîte à idées. Vous êtes débordantes d'imagination, j'en frissonne. Vous avez été nombreuses à le signifier: la superette doit vous rendre des comptes, vous l'exigez expressément. Dont acte. Oui nous sommes à votre service et pas seulement sur le papier. Nous vantons notre proximité? qu'à cela ne tienne nous vous suivons en vacances.
Alors Mercredi 15 août la superette se déplace à la Route du Rock et ce pour 3 jours, c'est tout près de St Malo, c'est tout près de vous.

Au coeur de l'évènement, toujours sur la brêche, à mesure qu'ils appliqueront sur votre dos une lotion protectrice, les meilleurs caissiers de votre boutique préférée partageront avec vous l'évènement en direct.

Voici la programation:

JUSTICE (live)
THE GO! TEAM
ART BRUT
THE NATIONAL
HERMAN DÜNE
ELVIS PERKINS
MAGNETIC FRIENDS 02H30 CSS
NEW YOUNG PONY CLUB
THE SMASHING PUMPKINS
THE BESNARD LAKES
120 DAYS
FUJIYA & MIYAGI
MAGNETIC FRIENDS
LCD SOUNDSYSTEM
TURZI
SONIC YOUTH (Daydream Nation)
ALBERT HAMMOND JR.
ELECTRELANE
VOXTROT
MAGNETIC FRIENDS
WOVEN HAND
ROBERT GOMEZ
THIERRY MARX 17H25 PATRICK WATSON
WINDMILL
FINAL FANTASY
ANNA TERNHEIM
THEE, STRANDED HORSE
SÉBASTIEN SCHULLER (solo piano)
INROCKS STEADY CREW
O:LIV
THE GENTLEMAN LOSERS
LUCKY PIERRE (DJ set)

Oui notre fond de commerce reste le clip bien entendu.
Alors je me suis fait la tête de Jacques Chirac, c'est génial, merci à toute l'équipe qui a super bien bossé, et là j'ai piégé les ravissantes NEW YOUNG PONY CLUB (elles jouent le 16/O8 à la Route du Rock), je leur ai demandé quel était leur clip préféré de la vie en fait.
Et elles m'ont répondu Chemical Brothers - Star Guitar. C'est génial.




A plus tard...

1.8.07

Calvin Harris - Merrymaking at my place

C'est aujourd'hui l'anniversaire de la superette, en vrai. Le premier post date du 1er août 2005, vous faites le calcul, voilà, ça fait deux, deux ans, vous n'êtes pas en échec scolaire. Caissier a voulu devancer tout le monde en célébrant l'affaire dès le 30 juillet, je ne lui en veux pas, c'est un jeune exhalté, il a le goût de l'annonce. Chacun son truc, moi j'ai le goût de la vérité.

La superette, comme vous le savez, est le seul blog où cohabitent un fan de Trax et un pigiste pour Teknikart, où même les gens qui dans la vraie vie s'appellent Stephen ont leur mot à dire, et où l'un des réacteurs pousse le délire jusqu'à travailler dans une superette dans le civil (et à transporter des palettes de sec au fenwick, genre carriste les bras levés). C'est du propre. Joyeux anniversaire à nous.

Et surtout n'oubliez pas: les trois filles de Terry Poison sont un peu salopes.


A part ça, Calvin Harris (salut Noémie). A ce jour, Merrymaking at my place doit être le clip de Kinga Burza que j'aime le moins, mais je lui pardonne parce qu'elle a réalisé la vidéo de Homecoming, pour The Teenagers, et que ce clip sera sans doute ce que vous verrez de plus beau en 2007. Et ouais, c'est comme ça, y a pas à tortiller du cul.

D'ailleurs l'autre jour, un ami, ancien khâgneux, me glissait à l'oreille: "T'as vu dans ses vidéos, Kinga Burza touche parfois, subreptiscement, à l'absolu, vu non seulement comme corrélat du relatif mais surtout comme son strict contraire. Elle s'inscrit ainsi dans la persistance de l'éternité. A ce titre, elle mérite pleinement tous les panégyriques dont elle fait l'objet".

Lol, j'ai rien compris.

Pour votre information Kinga Burza est née en Pologne mais a grandi en Australie.

Et puisque j'ai posté sa vidéo que j'aime le moins, autant ajouter celle que j'aime le plus:


M.Craft - Sweets

Le compte est bon.