8.1.08

Le brouillon de KS de novembre: Sally Shapiro - Jackie Jackie (Spend the winter with me)

La superette ne se lassera jamais de parler de deux choses essentielles dans la vie:
-les clips
-la superette

On pourrait ajouter un troisième tiret, et ça ferait 3 choses:
-fluokids (quand vincent poste).

Donc on a dit: la superette adore parler de la superette. Elle évoque son anniversaire, sa fermeture, sa réouverture, ses meilleurs posts. Elle raconte ses vacances, ses histoires de pokes, ses aventures de contre-pokes, ses amours d'hiver. Enfin il est un domaine où la superette excelle comme un tableau avec plein de macros en liens vers des graphiques et des camemberts dynamiques lorsqu'elle parle de la superette: le domaine ressource humaine, à savoir les caissiers.

Il faut bien avouer que ce blog est composé d'individualités hors du commun. Il y a tout d'abord Caissier le mondain, personnage difficile à croiser dans les nuits parisiennes tant il parcourt le monde et ses mondanités. Nous avons ensuite Elise, femme délicieuse qui entre deux soutenances de thèse à la Sorbonne, grandes lunettes vissées sur le bout de son nez, la main dans les cheveux jouant avec ses frisettes, poste sur la superette. On ne présente plus Gonzo, jeune cycliste époustouflant en course pour le record du nombre de photos de soirées uploadées sur un profil facebook. Certains connaissent également très bien Redhotcar et Vincent qui débattent le soir sur gmail des questions de morale et d'éthique, avec en bas de page un onglet youporn en embuscade.

Reste l'homme insaisissable, celui qui en 2008 n'a pas internet, celui qui tel un singe, saute de liane en liane pour gouter les meilleurs fruits des meilleurs arbres de la vie.

Alors à tous ses fans je dédie cette œuvre inachevée que KS a abandonné dans les limbes de la superette un soir de novembre où dehors il faisait si froid. C'est à ce jour le dernier souffle de KS dans les rayons de la superette.
Allez, salut l'artiste
:


Alors oui, la superette est fermée mais elle bouge encore. Comme Merlene Ottey.
Tiens parlons en de Merlene Ottey, on a beaucoup trop tendance à raconter un peu tout et n'importe quoi à son sujet. Bien. Alors voilà: elle est née en 1960. 1960 c'est les 30 glorieuses mais c'est avant tout l'année d'entrée en vigueur du nouveau franc (qui était un peu comme l'ancien, sauf qu'il était divisé par 100). Du coup, Merlene Ottey n'a pas du tout la culture de l'ancien franc, et quand Patrick Roy annonçait que la cagnotte du Juste Prix atteignait 42000 balles, elle ne restait pas comme deux ronds de flan, l'oeil rond et le morceau de quiche à mi-chemin entre l'assiette et la bouche, à balbutier "Punaise, quatre millions deux cent milles..."."


Pour aider KS à terminer ce post, dégroupez son village.

3 commentaires:

balance a dit…

behype.net a fait un vilain copier/coller avec une de vos photos

Vincent a dit…

putain, merde, on a déjà le meilleur post 2008.

dizzy lizzy a dit…

Merde mais qui a écrit ça???

bravo jeune "inconnu" bien informé!