15.2.08

Kanye West - Flashing Lights

Je me demande parfois si les partisans de Sébastien Tellier aiment aussi Kanye West. Pour ce qui est de l'inverse la question ne se pose même pas : on peut exécrer cordialement les deux. Cela constitue une sorte de sport extrême social, que je pratique moi-même modestement, et qui nuit considérablement aux relations avec mon entourage. Mais force est d'avouer que les pièces à convictions s'accumulent contre les deux artistes.


Un quidam s'est avisé de signaler à Brain, dans un demi-orgasme à coup sûr, que le dernier clip de Monsieur Tellier était plein d'érudition. Nous avons donc appris dans la foulée qu'Arielle Dombasle au Crazy Horse ou L'évolution créatrice relevaient tous deux du même domaine de la pensée. Merci lecteur. L'heure est venue pour le dernier Kanye West de passer à la barre. On y retrouve encore beaucoup, beaucoup d'érudition, vous verrez : presque trois minutes de string sur un corps bombé, et la production américaine oblige, une grrrrrrrosse voiture. Le final illumine un tantinet ce Flashing Lights. La femme s'y fait vengeresse, arachnéenne, tarantinienne en somme. Malheureusement une référence, aussi subtile soit-elle, ne sauve pas un clip du naufrage. C'est d'autant plus regrettable que Kanye West a le mérite de savoir bien s'entourer, en témoignent la très belle photo et la fluidité du montage. Mais ne reste de cette vidéo qu'un goût de frustration et le sentiment d'un désagréable gâchis.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est mieux que le défilé d'Etam-st valentin pourtant

xpn. a dit…

Oui ok, mais je crois que la danse thoracique de la demoiselle est quand même un joli spectacle en lui-même. Pardonnez-nous notre nature primaire.

Elise a dit…

N'ayez crainte, je suis plutôt encline à encourager de tels goûts chez nos lecteurs.

caissier a dit…

"C'est d'autant plus regrettable que Kanye West a le mérite de savoir bien s'entourer"

----> Spike Jonze + Kanye

je le trouve bien loin du naufrage ce clip. plutôt la grande classe.

Crame a dit…

Bah en fait la dame est obligée de se foutre à poil parce qu'elle doit brûler ses vêtements pour rester incognito et faire table rase du passé. Etonnant qu'ils ne lui aient pas collé une perruque ultra-vulgos pour la même raison.

J'ai récemment concédé que j'avais tort de faire des fixettes sur Sébastien Tellier, Tek Latex et Daniel Darc alors qu'au même moment mon cœur épargnait - par indifférence ou par ignorance - des gens comme Céline Dion ou Kanye West. Où est la mesure ?

Pierre a dit…

Le coup de la pelle c'est plutôt "Les Affranchis" que Tarantino.