2.3.08

Hollerado - Americanarama VS Beach House - Master Of None

A première vue, Hollerado n'est pas le genre de groupe qui attire un caissier de la superette. Seulement voilà, nous sommes formidablement corruptibles. Pour nous amadouer il suffit d'agiter un clip un peu sexy. Après, nous mettre sur la liste, nous filer des tee shirts, nous complimenter vite fait sur gmail, ça marche pas. On tombera jamais dans le caddie. Il faut que ce soit sexy. On a notre dignité.

Hollerado c'est du rock d'autostop. Tu changerais bien la musique, mais le mec t'as pris dans sa voiture c'est déjà pas mal. C'est peut-être un psychopathe, on n'est jamais assez prudent.

Avec ce clip en carton, voilà un excellent prétexte pour citer -une fois n'est pas coutume- american apparel Dowtown L.A, au moins aussi jouissif que de glisser "algarade" dans son article lorsqu'on est journaliste en février 2008. Est-ce à dire que les journalistes essayeraient de nous apprendre de nouveaux mots? Quel monde merveilleux.


Un clip anecdotique qui se déroule dans les coulisses d'une grande marque de sapes multicolores, le chef de la fabrique vous reçoit en slip, guide vos pas, vous livre ses commentaires sur l'actualité, le sexe en règle général, les motivations du créateur, les relations entre les employés, le patron, la taille idéale, les fesses, tout ça, c'est bien cela qu'il vous est proposé. Il faut juste couper le volume.

Nan la vraie bonne nouvelle de ce post, c'est l'entrée discrète par la porte de service de Beach House. Juste en dessous là. chuuuuutttt . . . ..


C'était un versus chanson de merde contre chanson bien. En vous remerciant.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

bonjour