28.4.08

Flairs - Better Than Prince

Et un post d'invité, un!...

Salut, je n'y connais rien mais j'ai bien remarqué que les clipeurs « Jonas et François » étaient des gens « à surveiller » - Justice, So Me, Kanye, Madonna, tout le tintouin, vous savez.

Je présente le clip de « Better than Prince » de Flairs, réalisé par « Jonas et François ». Cliquez au centre de l'image.


Que ce clip soit diffusé après celui de « 4 Minutes to Save the World » de Madonna, c'est comme découvrir Mickey la Souris après Pocahontas l'Indienne. Le point de départ d'un sacré imbroglio d'espace-temps. Mettons des loupes théoriques.

1. Pocahontas impose une limite à l'espace prétendument infini du Blanc tout en donnant une idée de l'infini véritable, celui du vent peinturluré. Madonna est dans le même schéma appliqué au temps : « Tick tock tick tock », dira-t-elle. Mais « Jonas et François » arrivent et le temps devient l'espace qui se mange tout seul comme dans l'Ecume des Jours.

2. C'est alors que Mickey la souris anthropomorphe intervient, flanqué de deux chiens. L'un d'eux, Dingo, est son ami, tandis que l'autre chien, Pluto, est son chien. Certes, le chien est le meilleur ami de l'homme mais on parle d'une souris. Disney crée un monde de possibilités bien plus ouf que les deux dimensions de la gentille squaw.

3. Eh bien pareil pour le clip de « Better than Prince ». « Jonas et François » font des clips apparemment OK pour les malentendants car les images illustrent les paroles. Dans le cas de Madonna, « il ne reste que quatre minutes » a suffi à bâtir un pitch et un procédé. Les paroles de Flairs étaient du pain béni pour les partisans de la facilité. Je fais ceci mieux que Prince. Je fais cela mieux que Prince. Je joue de la basse. Je suis un mec hyper-cool. Hop quatre images et c'était bouclé. Au lieu de cela, du dentifrice se répand d'une jambe de pantalon au n-ième moment où Flairs est censé mieux danser que Prince et soudain le sens prend son envol vers les contrées de Fantasia.

4. En creux, on voit la part de So Me dans les clips pour Justice et West, prolongée dans le catalogue DVNO : trips sur des visuels chanmés et des logos chanmax / exécution rigoureuse / pas là pour jouer au flipper de l'imaginaire.

Crame