6.4.08

Teenagers in Tokyo - Very Vampyr

C'est à n'y rien comprendre. On a bien saisi qu'à présent les groupes ne pouvaient plus se payer un batteur et un Mc Do sur un bord de route qu'en vendant du live. D'où la débâcle chez certains groupes français que nous ne nommerons pas car on ne frappe pas un homme à terre, et l'inflation des ventes de boîtes à rythme; mais tout ceci n'a presque aucun lien avec le clip des Teenagers in Tokyo. Sauf cette question du live qui m'obsède dans la mesure où le live comme son nom l'indique devrait être limité à une prestation éphémère et insaisissable, pleine de bruit et de fureur, de garçons à la mèche humide et de filles à l'œil brumeux , au maquillage embué.


Le clip en revanche se construit contre le live, tout contre, mi-outil promotionnel mi-objet artistique, mais qui se doit de témoigner d'une esthétique. Alors quand je vois se multiplier ces vidéos paresseuses de lives dans un coin de pièce même qu'on dirait une répèt' de dimanche après-midi avec maman qui apporte le goûter je dis non. Non monsieur ceci n'est pas un clip. Ton image volée aux films d'horreur italiens des 70ies, un peu floutée un peu saccadée un peu je me paye des machines à fumée ça ne prendra pas chez nous. Surtout après avoir vu ce que ton collègue avait fait pour le précédent clip. Pour le bon point "image des régions de France" tu reviendras dans un mois avec un scénario et un projet de montage.

4 commentaires:

Amy a dit…

Clip pourri ou comment se la jouer tendance ?!
je suis assez d'accord avec ce billet. Marre qu'on se foute un peu de nous. les clips sont aussi là pour nous faire rêver, nous faire aimer le groupe, et sa musique, et ça passe par de belles images

caissier a dit…

http://fr.youtube.com/watch?v=bCjpyPqwXNA

so 90s

authentique

sarah a dit…

"End it tonight" présageait pourtant de bons clip futurs...dommage

Elise a dit…

Caissier j'ai préféré penser pour ta propre réputation que tu t'étais trompé de lien vidéo.
Pour de vrai tu détestes les chansons qui beuglent hein ?