4.7.08

Eurockéennes 2008 : c'est parti !



Salut les amis,

Il parait que vous n'y êtes pas, nous, en tout cas, on y est.
Superette déploie un dispositif exceptionnel pour ces Eurockéennes 2008 avec pas moins de 2 correspondants en mode live-blogging bourré jusqu'au bout de la nuit : moi-même, accompagné de la charmante Anne-Sophie qui bloggera en anglais, comme ça pour faire chier le monde.

Pour l'instant, soyons tout à fait francs, il ne se passe rien. Sinon une sombre histoire de gobelets. Dorénavant, ces derniers sont soumis à la consigne : les jeter à terre, c'est perdre un euro. Fini donc les gobelets en plastique (avec un fond de bière) balancés dans la foule humide.

On peut d'ores et déjà imaginer que des festivaliers vont se lancer à la chasse de ces gobelets devenus une vraie mine d'or. Deux gobelets trouvés par terre, c'est une bière gratuite. 60 gobelets, c'est une centaine d'actions Eurotunnel. 100 gobelets, et voilà que le festival est remboursé.

Ca me rappelle mes vacances au Danemark, où la consigne sur les bouteilles d'alcool est devenue un moyen habile de répartition des richesses. Là-bas, les SDF ne mendient pas des pièces mais des bouteilles que leur lâchent gracieusement les passants. Tout ça m'inquiète beaucoup pour notre Sébastien Tellier national qui doit jouer ce week-end à Belfort. Et qui risque de devoir bien se laver les cheveux pour ne pas que les festivaliers lui balancent des gobelets.

Bon, allez, je vous laisse, la (timide) journée du vendredi va bientôt commencer. Au menu Keny Arkana, Soko, Cat Power, Massive Attack, Gossip, Calvin Harris. Un peu petit joueur : on devrait se rabattre sur notre litre de vodka-coca maquillé dans une bouteille Contrex.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Pourquoi vouloir maquillé une bouteille d'alcool alors que la presse ne ce fait pas fouiller ?

Pourquoi vouloir écrire, un peu comme des seigneurs ''OUI on a ramené de l'alcool aux Eurock"

Es ce un style d'écriture mélanger à une grande dose de prétention. Oui on y est bien là, dans toute cette jeunesse de coiffure à mèche.